Archives du mot-clé transport

Voyager avec votre animal de compagnie

Les grandes vacances sont à nos portes et beaucoup de propriétaires d’animaux de compagnie, voyageront avec leurs animaux. Voici quelques renseignements utiles, dont certains proviennent de  l’Association américaine des médecins vétérinaires (AVMA).

Planification et préparation

Il est très important de bien planifier et de préparer le voyage. Certains animaux de compagnie supportent mal les voyages.  Les animaux malades, blessés ou très anxieux ne sont pas de bons candidats au voyage.  Si tel est le cas, n’hésitez pas à en parler avec votre vétérinaire. Il vous suggérera  des options telles que l’embauche d’un gardien fiable ou une pension spécialisée qui a bonne réputation.

Quand vous voyagez avec votre animal de compagnie, quel que soit le mode de transport utilisé, il est primordial de bien l'identifier.

Quand vous voyagez avec votre animal de compagnie, quel que soit le mode de transport utilisé, il est primordial de bien l’identifier.

Parlant de maladie, il est très important que la vaccination de votre animal soit à jour, particulièrement si vous planifiez vous rendre dans un autre pays. Informez-vous auprès des autorités gouvernementales du pays visité afin de connaître leurs exigences et d’avoir tous les documents en votre possession lorsque vous arriverez aux douanes.

Si jamais vous planifiez rendre visite à des parents éloignés, la moindre des choses est de leur demander à l’avance s’ils n’ont pas objections à ce que vous ameniez votre animal les visiter.

Si jamais vous planifiez coucher dans un hôtel, motel, un Bed and breakfast ou un camping, assurez-vous avant de partir que l’endroit choisi accepte les animaux de compagnie. Certains sites d’hébergements possèdent même des chenils ou des chatteries qui peuvent être très utiles.

Quand vous voyagez avec votre animal de compagnie, quel que soit le mode de transport utilisé, il est primordial de bien l’identifier. De nos jours, plusieurs animaux de compagnie sont dotés d’une micropuce, mais pour faciliter un retour rapide, dotez le collier de votre animal d’un médaillon contenant les informations qui vous permettront de retrouver votre animal en cas de fuite. Idéalement, inscrivez-y votre numéro de téléphone portable et conservez ce dernier avec vous.

Une autre bonne idée est d’avoir en sa possession une photographie imprimée et idéalement une numérisée au cas où vous auriez à prouver que vous êtes bel et bien le propriétaire de votre animal s’il est perdu.

Voyager en voiture

Avant même d’entreprendre un long voyage en voiture avec votre animal, assurez-vous qu’il soit  à l’aise dans le véhicule. Un chien qui souffre de la maladie du transport sera misérable dans l’auto et rendra toute la famille malheureuse, pour ne pas dire nauséeuse. Heureusement, il y a des médicaments qui fonctionnent très bien pour prévenir ce genre de problèmes, demandez à votre vétérinaire.

Voyager en avion

C’est toujours plus inquiétant pour les propriétaires d’animaux de compagnie quand le voyage doit s’effectuer en avion. Certains chiens et chats à nez courts comme les pékinois et les Persans peuvent avoir plus de difficultés à voyager en avion. Certaines compagnies aériennes  permettent aux petits animaux de compagnie de voyager en cabine. C’est l’idéal. Informez-vous auprès de votre transporteur aérien.

Nos principales recommandations sont d’essayer de prendre un vol direct, pendant la semaine (trafic aérien moins lourd) et d’attendre à la toute dernière minute avant de laisser votre animal être dirigé vers l’avion. Évitez de voyager lors de jours fériés.  À votre arrivée, avant même d’aller chercher vos bagages, allez récupérer votre compagnon.  Durant l’été, choisissez un vol  tôt le matin ou tard le soir. Dans les mois plus froids, choisissez les vols en mi-journée.

En terminant, il est important de noter que la principale cause d’accident et d’animaux perdus lors des voyages en avion est le mauvais fonctionnement des cages de transport pour animaux.

Il est important que la cage de transport choisi soit solide, intacte et approuvée par votre compagnie aérienne.

Voici les caractéristiques que devrait avoir une bonne cage de transport:

-Être assez grande pour permettre à l’animal de se tenir (sans toucher le haut de la cage) assis debout, se retourner, et s’allonger dans une position naturelle.

-Être munie d’un verrou de sécurité.

-Doit être solide et libre de toute aspérité intérieure.

-Doit être munie d’une ou plusieurs poignées.

-Doit disposer d’un fond solide,  étanche et rempli de matière absorbante.

-Identification: indiquez votre nom, adresse, numéro de téléphone à la maison, et les coordonnées de destination, ainsi que la désignation  « animaux vivants  – Live animal» avec des flèches indiquant la position du transporteur.

-Doit être convenablement ventilé de façon à ce que la ventilation ne soit pas entravée.

Bon voyage!

Le transport d’oiseaux par temps froid

Lorsqu’il fait froid, principalement de décembre à avril, les propriétaires d’oiseaux ont tendance à cesser les visites chez leur vétérinaire, même quand ils sont malades.

Il existe une technique simple pour pouvoir les déplacer de façon sécuritaire, même quand il fait froid.  La première chose à faire est de vous procurer une cage de transport. Petite, on peut la garder au chaud plus facilement.

Même si en temps normal il n’est pas recommandé de chauffer la voiture à l’avance, faites chauffer l’habitacle de l’automobile quelques minutes avant le départ.  Lorsque la température ambiante idéale est atteinte, vous devriez être en mesure d’enlever votre manteau et être à l’aise dans la voiture.

Enveloppez la cage de transport avec une bonne couverture et mettez-la dans la voiture sans attendre.  Une fois dans l’automobile, vous pouvez faire une petite ouverture dans la couverture pour permettre à l’air frais de circuler.

Quand le moment sera venu de retourner à la maison, refaites la même procédure.