Archives du mot-clé tique

LA MALADIE DE LYME AU CANADA: DEVRAIT-ON S’EN INQUIÉTER?

On entend de plus en plus parler de la maladie de Lyme au Canada.  Devrait-on s’en inquiéter ?

Quelques faits

La maladie de Lyme est causée par une bactérie qui se transmet par la piqûre d’une tique aux pattes noires infectée.

Elles s’infectent en se nourrissent de sang de souris, d’écureuils, d’oiseaux et d’autres animaux qui peuvent être porteurs de la bactérie. Les tiques peuvent par la suite transmettre la maladie aux chiens et aux humains en les piquant à leur tour.

La maladie de Lyme a été décrite pour la première fois en 1977. Plusieurs cas ont alors été signalés chez des enfants de la ville de Lyme au Connecticut, aux États-Unis. Depuis, des milliers de cas ont été rapportés aux États-Unis, au Canada et dans des pays d’Europe.

En 1981, un scientifique qui étudiait la fièvre pourprée des montagnes Rocheuses (également causé par une piqûre de tiques) commença à étudier la maladie de Lyme. Ce scientifique, Willy Burgdorfer, a trouvé le lien entre la tique aux pattes noires et la maladie. Il a découvert qu’une bactérie appelée spirochète, portée par des tiques, causait la maladie de Lyme. La communauté médicale a honoré la découverte du Dr Burgdorfer en 1982 en nommant le spirochète Borrelia burgdorferi.

Au Canada, les tiques qui peuvent transmettre la maladie de Lyme se trouvent presque partout sauf en Alberta et à Terre-Neuve.

Puisque les tiques se fixent aux oiseaux, elles peuvent être retrouvées dans les régions de l’ensemble du Canada.

En 2016, 841 personnes ont contracté la maladie de Lyme au Canada. Il s’agit de cas confirmés et cela ne tient pas compte des cas probables.  Le nombre réel de cas au Canada est probablement supérieur.tick-482613_960_720

On sait maintenant que la tique responsable de la transmission de la maladie de Lyme peut maintenant compléter son cycle de reproduction presque partout au Canada et de plus en plus de chiens sont admis en consultation à cause des tiques

Au Québec, les données disponibles permettent de confirmer la présence de populations de tiques Ixodes scapularis établies et infectées par le Borrelia burgdorferi, particulièrement dans les zones suivantes :

  • une grande partie de la Montérégie;
  • le sud-ouest de la région de la Mauricie-et-Centre-du-Québec;
  • le nord et l’ouest de l’Estrie.

Durant l’année 2015, 160 personnes ont contracté la maladie de Lyme au Québec.

75% des nouveaux cas sont maintenant contractés ici même, au Québec.

Incidence à la hausse chez le chien

L’incidence de la maladie de Lyme chez le chien correspond à l’augmentation de l’incidence de la maladie chez l’humain. Il n’existe toutefois aucun système national pour déterminer l’incidence de la maladie de Lyme chez le chien. Par conséquent, il est important de se fier aux données sur la maladie de Lyme chez les humains pour avoir une meilleure idée du risque d’exposition et d’infection possible chez les chiens. En fait, le risque d’infection par la maladie de Lyme semble être plus élevé chez les chiens que chez les humains.

Est-ce que nos chats peuvent aussi l’attraper?

La maladie de Lyme est essentiellement une maladie de chien. Les chats peuvent se faire piquer et ils développent des anticorps, sans développer la maladie.

Signes de la maladie de Lyme chez le chien.

Ce sont des signes peu spécifiques:

  1. Boiterie
  2. Faiblesse
  3. Anorexie
  4. Fièvre
  5. Tremblements

Est-ce que toutes les tiques sont porteuses de la maladie?

Non, seule la tique aux pattes noires ou tique du chevreuil peut transmettre la maladie. Environ 20% des tiques sont porteuses de Borellia burgdorferi. Ce pourcentage peut varier selon la région.

Que doit-on faire si on trouve une tique sur son chien (ou son chat)?

Il faut la retirer délicatement, sans l’écraser.

Idéalement avec un outil qui ressemble à un pied de biche (voir lien utile), afin d’éviter d’écraser la tique et de pousser son contenu dans le corps du chien ou de la personne.

Vous pouvez faire analyser la tique afin de savoir s’il s’agit d’une tique aux pattes noires et si elle est porteuse de Borellia.

Est-il possible de prévenir la maladie chez nos chiens?

Absolument!

  1. Vaccination pour les chiens vivant en région endémique
  2. Traitements préventifs : oraux ou topiques

Attention, les solutions topiques sont hautement toxiques pour les chats et ne devraient jamais leur être appliquées.

Tous les chiens qui vont à l’extérieur devraient recevoir un traitement préventif du début du printemps à la fin de l’automne.

Conclusion

L’activité des tiques varie considérablement selon la région géographique et les variations climatiques, et les populations de tiques peuvent varier considérablement dans une zone donnée en raison de la végétation locale et de l’abondance de l’hôte sauvage.

Au cours des dernières années, plusieurs espèces de tiques ont considérablement élargi leur aire de distribution, se déplaçant dans des zones plus au nord et en altitude plus élevée qu’ils ne l’ont été auparavant.

C’est une des maladies infectieuses qui progresse le plus rapidement en ce moment et bien que ça ne soit pas la seule raison, le réchauffement climatique n’est pas étranger à cette situation.

L’explosion de la population de cerfs de Virginie est intimement liée à l’augmentation des morsures de tiques en Amérique du Nord

Je vous recommande de regarder une excellente vidéo qui a été produite par l’Association des Médecins vétérinaires du Québec en pratique des petits animaux. Vous allez en apprendre beaucoup sur la maladie et sa prévention.

http://www.amvq.quebec/fr/public/la-maladie-de-lyme

La tique étoilée qui rend les gens allergiques à la viande. Les Canadiens doivent-ils s’en inquiéter?

Amblyomma americanum (tique étoilée) peut provoquer une allergie à l’alpha-gal donc à la viande.

L’alphagal ou galactose-alpha-1,3-galactose  est un sucre qui se retrouve dans toutes les cellules des mammifères.

La tique étoilée peut transmettre cet hydrate de carbone chez les humains qui par la suite peuvent développer des anticorps.

Cette tique est principalement retrouvée dans le centre et le sud des États-Unis.

Des études récentes, fondées sur des projections climatiques, ont démontré que la tique étoilée étendait son territoire vers le nord et qu’elle devrait continuer de le faire. Le climat change, les banlieues s’étendent, les chevreuils sont plus nombreux.

Récemment encore, elle vivait dans le sud-est des États-Unis. On la trouve maintenant plus au nord, aussi loin que le sud des États du Maine, du New Hampshire, du Vermont, de New York et de l’Ohio, d’après le Center for Disease Control and Prevention (CDC) américain.

« Si le climat continue de changer, je ne serais pas surpris qu’elle s’établisse encore plus loin au nord, au Canada »,  indique l’entomologue David Gaines.

L’anticipation de son arrivée fait penser à celle de sa « cousine » la tique à pattes noires, qui s’est installée au Canada il y a quelques années, en provenance de la Nouvelle-Angleterre, amenant avec elle la bactérie responsable de la maladie de Lyme.

Si Amblyomma americanum n’est pas encore établie de notre côté de la frontière, on en trouve cependant déjà des centaines, principalement dans le sud de l’Ontario et du Québec, depuis une quinzaine d’années.

Ce sont des tiques adventices. Elles sont dispersées par oiseaux migrateurs sur de grandes distances chaque printemps.

Je n’ai trouvé aucun article ou référence concernant l’allergie à la viande causée par les morsures de tiques, mais il est fort probable que dans les régions où la tique est établie, des chiens qui font des intolérances alimentaires soient allergiques à l’alpha gal.

Liens utiles

Surveillance de la maladie de Lyme (humains)

https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/maladie-lyme/surveillance-maladie-lyme.html

https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/maladie-lyme/risque-maladie-lyme-chez-canadiens.html

Distribution géographique de la maladie de Lyme du chien au Canada

https://www.lymeinfo.ca/fr/lymedisease-geographicdistribution.aspx

Outil pour retirer les tiques de façon sécuritaire

http://www.ticktwister.com/

Émission sur la maladie de Lyme produite par l’Association des Médecins vétérinaires du Québec en pratique des petits animaux.

http://www.amvq.quebec/fr/public/la-maladie-de-lyme

Si jamais vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec un membre de l’équipe médicale de la Clinique (514-634-4190), qui se fera un plaisir de vous assister.

À propos de la clinique : La Clinique Vétérinaire Lachine offre un service personnalisé hors pair aux propriétaires d’animaux de compagnie de Lachine, LaSalle, Dorval et Pointe-Claire, mais aussi de tout l’Ouest-de-l’Île de Montréal (West Island) et de Laval, et ce, depuis 1982.
Publicités

Le retour des tiques (Mise à jour)

Maintenant que le beau temps est réapparu, enfin presque… les désagréments de l’été sont aussi de retour.

Aujourd’hui, nous voulons vous parler d’un acarien, la tique. À la fin des années 70, ces bestioles étaient pratiquement inexistantes au Québec. Lorsque les parasitologues nous en parlaient lors des cours, c’était principalement pour nous avertir qu’elles existaient bel et bien, particulièrement au sud de nos frontières et sur la côte ouest. Les choses ont bien changé. On sait maintenant que la tique responsable de la transmission de la maladie de Lyme peut maintenant compléter son cycle de reproduction au Québec et de plus en plus de chiens sont admis en consultation à cause des tiques.

Tique trouvée sur un de nos patients.

Tique trouvée sur un de nos patients.

Pour ceux qui ne le sauraient pas, la tique qui se nourrit du sang de ses victimes (mammifères, oiseaux, reptiles…) ne le fait pas comme le maringouin. Le moustique pique sa victime, se gorge de sang et s’en va une fois le repas complété. La tique elle, pique sa victime et y reste accroché longtemps. Particulièrement les femelles qui ont besoin de beaucoup de sang pour pouvoir pondre jusqu’à 3,000 oeufs. Les parties buccales qui sont insérées dans la peau de la victime y retiennent fermement l’acarien, qui ne risque pas de tomber facilement.

Alors la question à 100,000 $. Que doit-on faire lorsque l’on trouve une tique sur notre animal?

Il est maintenant prouvé que le retrait rapide de la tique est probablement la meilleure façon de prévenir la transmission de maladies. Mais il ne faut pas le faire n’importe comment. Plusieurs outils sont offerts pour effectuer le retrait de la tique. Quel que soit celui utilisé, il est important de saisir la tique le plus près possible de la peau. Par la suite, tirez vers le haut avec une pression ferme, mais constante (pas de secousse!). Une fois enlevée, il faut bien nettoyer la plaie avec un savon désinfectant. La chlorhexidine est un bon choix. Conservez la tique dans un contenant sec aux fins d’identification.

Évitez de tirer brusquement, d’écraser la tique ou d’utiliser vos doigts pour l’enlever. Si vous utilisez une pince, elle doit être assez fine pour saisir les parties buccales sans écraser la tique. Si les pièces buccales restent coincées dans la peau, une infection peut se produire.

En cas de doute, donnez un coup de fil à votre vétérinaire.

Il existe maintenant des nouveaux comprimés sécuritaires qui préviennent les infestations de tiques et de puces chez les chiens. Si jamais vous vivez dans un environnement où les tiques sont présentes nous vous recommandons fortement de les administrer à votre chien pendant la saison des tiques, c’est à dire de juin jusqu’à la fin novembre. Mais soyez prudents! Des produits à base de perméthrine (appliqués sur  la peau), qui sont toujours en vente, sont très toxiques pour les chats et ne devraient pas être utilisés chez ces animaux ou dans une maison où chiens et chats cohabitent. Ce n’est pas le cas pour les nouveaux produits anti-tiques et puces oraux.

La maladie de Lyme étant en pleine progression au Québec, les vétérinaires de la Clinique Vétérinaire Lachine vous recommandent de faire faire un test de dépistage à votre chien pour cette maladie. Cela peut être fait lors du test de dépistage du ver du cœur.

 En conclusion, les vétérinaires de la clinique vétérinaire Lachine recommandent de traiter vos chiens de façon préventive contre le ver du cœur, les parasites intestinaux, les puces et les tiques, et vos chats d’extérieur contre le ver du cœur , les parasites intestinaux et les puces, au moins une fois par mois du mois de juin au mois de novembre inclusivement.

Si jamais vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec un membre de l’équipe médicale de la Clinique (514-634-4190), qui se fera un plaisir de vous assister.

À propos de la clinique : La Clinique Vétérinaire Lachine offre un service personnalisé hors pair aux propriétaires d’animaux de compagnie de Lachine, LaSalle, Dorval et Pointe-Claire, mais aussi de tout l’Ouest-de-l’Île de Montréal (West Island) et de Laval, et ce, depuis 1982.