Archives du mot-clé soins

PROTÉGER LES CINQ LIBERTÉS AFIN D’ASSURER LE BIEN-ÊTRE ANIMAL

Introduction

Chaque année depuis plus de 30 ans l’Association canadienne des médecins vétérinaires organise la Semaine de la vie animale. Cette année, elle aura lieu du premier au sept octobre.

Le thème de cette année souligne les Cinq libertés fondamentales dont les animaux ont besoin pour survivre et s’épanouir.

Le thème de cette année nous offre l’occasion de rappeler aux propriétaires d’animaux (pas uniquement des animaux de compagnie) les éléments fondamentaux qu’ils doivent fournir aux animaux confiés à leurs soins afin d’assurer qu’ils mènent une vie heureuse et en santé.

Même si beaucoup pensent connaitre les facteurs qui peuvent rendre un animal heureux, il est bon de se les faire rappeler de temps à autre et la semaine de la vie animale est une bonne occasion pour le faire.SEMAINE VIE ANIMALE

Origine des cinq libertés ?

Selon l’OIE (l’Organisation mondiale de la santé animale), le bien-être animal « désigne la manière dont un animal évolue dans les conditions qui l’entourent ».

Les principes directeurs de l’OIE en matière de bien-être animal se réfèrent également aux « cinq libertés fondamentales » universellement reconnues, énoncées en 1965 pour décrire les droits des animaux placés sous la responsabilité humaine.

En 2002, à la demande de ses États membres (dont fait parti le Canada) et constatant que la santé des animaux est une composante fondamentale de leur bien-être, l’OIE a élargi son mandat pour y inclure les normes sur le bien-être animal.

Les premières normes intergouvernementales de l’OIE sur le bien-être animal ont été publiées en 2005.

Les normes adoptées portent sur le bien-être des animaux terrestres et des poissons d’élevage dans des configurations précises.

Elles sont régulièrement actualisées en fonction de l’évolution des connaissances scientifiques.

Les normes de l’OIE sont adoptées de manière consensuelle par l’Assemblée mondiale des Délégués nationaux de l’OIE, ce qui signifie que tous les États membres s’engagent à les appliquer au niveau national, indépendamment de leur situation culturelle et économique.

Les Cinq libertés animales

Les propriétaires d’animaux peuvent protéger les Cinq libertés animales en :

  1. Fournissant une nutrition appropriée

Prévenir la faim et la soif en fournissant de l’eau fraiche et des aliments afin d’assurer une santé vigoureuse.

  1. Offrant une socialisation appropriée

Donner la possibilité de passer du temps avec ou sans les membres de leur espèce en fonction de leurs besoins.

  1. Procurant un hébergementapproprié

Fournir un environnement approprié qui comprend un abri et une aire de repos confortable afin d’éviter l’inconfort.

  1. Fournissant des soins vétérinairesappropriés

Favoriser l’absence de douleurs, de blessures ou de maladies par la prévention ou un diagnostic et un traitement rapides.

  1. Permettant aux animaux de manifester un comportement normal

Promouvoir la possibilité d’exprimer un comportement normal en fournissant suffisamment d’espace, des installations adéquates ainsi que les outils et les accessoires nécessaires et en ne punissant pas les animaux lorsqu’ils manifestent des comportements indésirables.

Conclusion

Vous voulez que vos animaux soient heureux ? Vous devez alors protéger leurs cinq libertés fondamentales.

Toutes les provinces ont des organisations qui font la promotion et assurent la protection du bien-être animal. La plupart de ces organisations sont sous-financées et ont besoin de bénévoles et de dons. N’hésitez pas à les supporter.

Liens utiles

OIE Bien-être animal

http://www.oie.int/fr/bien-etre-animal/la-sante-animale-dun-coup-doeil/

Association canadienne des Médecins Vétérinaires : Semaine de la vie animale 2017

https://www.veterinairesaucanada.net/practice-economics/animal-health-week-current

Si jamais vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec un membre de l’équipe médicale de la Clinique (514-634-4190), qui se fera un plaisir de vous assister.

À propos de la clinique : La Clinique Vétérinaire Lachine offre un service personnalisé hors pair aux propriétaires d’animaux de compagnie de Lachine, LaSalle, Dorval et Pointe-Claire, mais aussi de tout l’Ouest-de-l’Île de Montréal (West Island) et de Laval, et ce, depuis 1982.
Publicités

SOINS DENTAIRES CHEZ LE LAPIN

Tout comme beaucoup d’enfants, votre lapin a-t-il besoin de soins orthodontiques? Aussi curieux que cela puisse sembler, la malocclusion dentaire chez le lapin, c’est un problème important et qui est souvent sous-diagnostiqué.

La mauvaise apposition des dents  est une des principales causes de la perte d’appétit chez le lapin.

Les origines de la malocclusion sont multiples.  On parle principalement de causes génétiques, de traumas et d’abcès dentaires. animal-1846462_960_720

La diète des lapins est très abrasive, ce qui a pour effet  d’user les dents lors de la mastication.   Afin de compenser cette usure, les dents des lapins et des herbivores poussent continuellement.  Les molaires sont alignées de telle sorte que les surfaces d’usure sont plates avec des rebords tranchants, ce qui permet une mastication efficace de la nourriture fibreuse. Les dents doivent être apposées correctement pour permettre une usure égale au niveau maxillaire et au niveau mandibulaire.

Les lapins atteints de malocclusion présentent généralement une salivation excessive, de l’anorexie et une perte de poids. L’anorexie est fréquemment progressive.  L’animal cesse tout d’abord de manger sa moulée, puis son foin, puis finalement ses légumes verts.  Souvent, l’animal semble intéressé par sa nourriture.  Il va même jusqu’à mettre de la nourriture dans sa gueule, pour la laisser tomber peu de temps après.  Les propriétaires mentionnent souvent que ces lapins grincent des dents.

La perte d’appétit doit être adressée rapidement chez le lapin, parce que si elle persiste trop longtemps, elle peut entraîner le décès de l’animal.

Pour établir un diagnostic précis, votre vétérinaire va souvent devoir endormir votre lapin, particulièrement si sa gueule est pleine de salive et qu’un problème au niveau des dents arrière est soupçonné.

Selon le type de problème, son origine et sa localisation, des traitements seront suggérés.  Certains cas avancés peuvent parfois être soulagés, mais ne peuvent être guéris de façon permanente.  Certains lapins nécessiteront des visites régulières chez leur vétérinaire.

Alors la meilleure solution, c’est la prévention.  Offrez une nourriture riche en fibre contenant une bonne quantité de foin, idéalement de mil ainsi que des légumes verts en feuille de bonne qualité.

Lorsque c’est possible, faites l’acquisition du lapin chez un éleveur qui est réputé pour produire des animaux exempts de malocclusion.  Et finalement, à la suite de l’achat du lapin, faites-le examiner immédiatement par votre vétérinaire afin de vous assurer qu’il soit exempt d’anomalies congénitales et d’infection.

Si jamais vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec un membre de l’équipe médicale de la Clinique (514-634-4190), qui se fera un plaisir de vous assister.

À propos de la clinique : La Clinique Vétérinaire Lachine offre un service personnalisé hors pair aux propriétaires d’animaux de compagnie de Lachine, LaSalle, Dorval et Pointe-Claire, mais aussi de tout l’Ouest-de-l’Île de Montréal (West Island) et de Laval, et ce, depuis 1982.

Soins dentaires à domicile pour les chats domestiques

Les vétérinaires de la Clinique Vétérinaire Lachine vous informent sur l’importance des soins dentaires à domicile pour les chats.

Les soins d’hygiène bucco-dentaire effectués à domicile peuvent faire une énorme différence dans le bien-être et la santé de votre chat. Une grande variété de soins dentaires sont disponibles, mais gardez à l’esprit que tout ce que vous pouvez faire pour aider à prévenir la plaque et l’accumulation de tartre va profiter à votre animal. Il est important de pratiquer l’hygiène orale à la maison sur une base régulière et tout au long de la vie de l’animal. Des efforts importants mais appliqués pendant seulement une courte période ou seulement de temps en temps sera d’aucune utilité à long terme.cat teeth

Voici une liste des options courantes d’hygiène buccale pouvant être effectuées à la maison qui ont fait leurs preuves pour être bénéfiques pour les chats. La combinaison de plusieurs méthodes permettra d’atteindre les meilleurs résultats. Toutes les méthodes d’hygiène orale à domicile ont pour but de prévenir ou contrôler la maladie parodontale en minimisant la plaque (film bactérien), l’accumulation, et la prévention de la minéralisation de la plaque pour former le tartre dentaire. Les chats peuvent être réticents à accepter les soins dentaires à la maison, et nécessitent une approche très progressive, douce et patiente pour atteindre le succès.

Brosser les dents de votre chat est le moyen le plus efficace pour maintenir la santé dentaire entre les nettoyages dentaires professionnels. C’est logique parce que le film bactérien mieux connu par le terme « plaque » est la cause de la maladie parodontale. Ce film est facilement perturbé par le simple effet mécanique du brossage des dents. Pour que le brossage soit efficace, il doit être fait plusieurs fois par semaine, idéalement quotidiennement. La plupart des chats permettent à leurs maitres de se faire brosser leurs dents, mais il est important d’adopter une approche très progressive et douce. Commencez par laisser votre chat lécher le dentifrice de votre doigt, puis d’une petite brosse à dents de chat, puis placez progressivement la brosse dans la bouche de votre chat et ajoutez les mouvements de brossage. L’introduction de ce processus peut nécessiter une pratique quotidienne de 1-2 mois avant que la procédure soit bien acceptée. Nous vous recommandons un dentifrice spécifique pour les chats. Ces produits sont sans danger pour les chats et sont offerts dans des saveurs que les chats acceptent, comme la volaille et les fruits de mer. Éviter les dentifrices humains, car ils contiennent souvent des abrasifs et des détergents moussants qui ne devraient pas être avalés ou inhalés. De petites brosses à dents spécifiques pour les chats sont offertes. Certains chats préfèrent les doigtiers pourvus de brosses.

La chlorhexidine est l’anti-plaque dentaire antiseptique le plus efficace. La chlorhexidine se lie aux tissus oraux et les surfaces des dents, et est progressivement libérée dans la cavité buccale. Les rince-bouches ou les gels à la chlorhexidine sont sans danger pour les animaux de compagnie et causent rarement des problèmes. Le produit est appliqué en injectant une petite quantité à l’intérieur de la joue de chaque côté de la bouche. Le gel est étalé sur le côté des dents ou appliqué comme une pâte dentifrice sur une brosse à dents ou un doigtier muni d’une brosse. Plusieurs chats n’aiment pas le goût de ces produits, tandis que d’autres l’acceptent sans difficulté.

Plusieurs diètes dentaires spécifiques ont démontré leur efficacité pour retarder l’accumulation de plaque et de tartre dentaire chez les chats. Certains emploient une conception de croquette particulière tandis que d’autres comprennent un produit anti-tartre (polyphosphate). Bien qu’ils puissent être de la valeur, il y a peu d’informations disponibles qui documentent l’efficacité anti-tartre des produits à mâcher pour les chats.

Contrairement aux chiens, les chats sont très individualistes dans leur acceptation des soins dentaires à domicile. Afin de déterminer les techniques et les produits que votre chat va tolérer le mieux, essayez-en plusieurs : brosse, doigtier avec brosse, rinces bouches ou gels dentaires, diètes dentaires. Certains chats ne sont pas très réceptifs aux nouvelles saveurs. La patience et une approche douce donneront les meilleurs résultats.

Le Sceau d’acceptation Veterinary Oral Health Council (VOHC) est attribué aux produits qui respectent ou dépassent la norme VOHC pour retarder l’accumulation de la plaque dentaire ou le tartre. Une liste complète des produits qui ont obtenu le Sceau d’acceptation du VOHC est disponible à http://www.VOHC.org — cliquez sur le lien des produits dotés du sceau VOHC.

Des questions? Appelez-nous dès maintenant! 514-634-4190.

Traduction adaptée du texte Home Dental care for Cats

http://www.avdc.org/careforcats.html

American Veterinary Dental CollegeSi jamais vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec un membre de l’équipe médicale de la Clinique (514-634-4190), qui se fera un plaisir de vous assister.

À propos de la clinique : La Clinique Vétérinaire Lachine offre un service personnalisé hors pair aux propriétaires d’animaux de compagnie de Lachine, LaSalle, Dorval et Pointe-Claire, mais aussi de tout l’Ouest-de-l’Île de Montréal (West Island) et de Laval, et ce, depuis 1982.

Les tiques

Aujourd’hui, nous voulons vous parler d’un arachnide, la tique. À la fin des années 70, ces créatures étaient pratiquement inexistantes au Québec. Lorsque les parasitologues nous en parlaient lors des cours, c’était principalement pour nous avertir qu’elles existaient bel et bien, particulièrement au sud de nos frontières et sur la côte ouest. Les choses ont bien changé. On sait maintenant que la tique responsable de la transmission de la maladie de Lyme peut maintenant compléter son cycle de reproduction au Québec et de plus en plus de chiens sont admis en consultation à cause des tiques.tick-482613_960_720

Pour ceux qui ne la connaissent pas, la tique se nourrit du sang de ses victimes (mammifères, oiseaux, reptiles…), mais pas comme le moustique. Le moustique pique sa victime, devient engorgé de sang et quitte après son repas terminé. Au lieu de cela, la tique mord sa victime et y reste pendant une longue période de temps. En particulier les femelles qui ont besoin de beaucoup de sang afin de pondre jusqu’à 3000 œufs. Les pièces buccales de la tique sont insérées dans la peau de la victime et tiennent fermement l’arachnide en place. La tique ne tombera pas facilement.

Alors la grande question est : que devriez-vous faire si vous trouvez une tique sur notre chien ?

Il est prouvé maintenant que l’élimination rapide de la tique est probablement la meilleure façon de prévenir la transmission de maladies. Mais la tique doit être retirée correctement. Plusieurs outils sont disponibles pour le retrait de la tique. Quelle que soit celle que vous utilisez, il est important de saisir la tique le plus près possible de la peau. Par la suite, tirer vers le haut avec une pression ferme, mais constante (ne secouez pas !). Une fois retirée, il est nécessaire de nettoyer la plaie avec du savon désinfectant. La chlorhexidine est un bon choix. Gardez la tique dans un récipient sec pour l’identification.

Il ne faut pas secouer, écraser ou d’utiliser vos doigts pour enlever la tique. Si vous utilisez une petite pince, elle doit être assez fine pour capturer les pièces buccales sans écraser la tique. Si les pièces buccales restent coincées dans la peau, une infection peut se produire.

Si vous avez un doute, appelez votre vétérinaire.

Il existe maintenant de nouveaux comprimés sécuritaires qui préviennent les infestations de tiques et de puces chez les chiens. Si jamais vous vivez dans un environnement où les tiques sont présentes, nous vous recommandons fortement de les administrer à votre chien pendant la saison des tiques, c’est à dire d’avril jusqu’à la fin novembre. Mais soyez prudents ! Des produits à base de perméthrine (appliqués sur la peau), qui sont en vente libre, sont très toxiques pour les chats et ne devraient pas être utilisés chez ces animaux ou dans une maison où chiens et chats cohabitent. Ce n’est pas le cas pour les nouveaux produits anti-tiques et puces oraux.

La maladie de Lyme étant en pleine progression au Québec, les vétérinaires de la Clinique Vétérinaire Lachine vous recommandent de faire faire un test de dépistage à votre chien pour cette maladie. Cela peut être fait lors du test de dépistage du ver du cœur.

Si jamais vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec un membre de l’équipe médicale de la Clinique (514-634-4190), qui se fera un plaisir de vous assister.

À propos de la clinique : La Clinique Vétérinaire Lachine offre un service personnalisé hors pair aux propriétaires d’animaux de compagnie de Lachine, LaSalle, Dorval et Pointe-Claire, mais aussi de tout l’Ouest-de-l’Île de Montréal (West Island) et de Laval, et ce, depuis 1982.

Alimentation des cochons d’Indes

Les cochons d’Inde aiment manger, en santé, ils ont un très bon appétit. Il est important de leur offrir une alimentation de qualité. Tout comme nous, ils sont incapables de fabriquer eux-mêmes la vitamine C, il faut donc leur donner des aliments riches en vitamine C et même leur donner un supplément sur une base quotidienne.

Un cochon d’Inde qui ne reçoit pas de supplément ou une nourriture riche en vitamine C épuise rapidement ses réserves et peut développer le scorbut, une maladie directement reliée à cette déficience.

Les cochons d’Inde aiment manger, en santé, ils ont un très bon appétit. Il est important de leur offrir une alimentation de qualité.

Les cochons d’Inde aiment manger, en santé, ils ont un très bon appétit. Il est important de leur offrir une alimentation de qualité.

Les vétérinaires de la Clinique Vétérinaire Lachine recommandent de nourrir votre cochon d’Inde comme suit :

  1. La fibre est une partie très importante de sa diète quotidienne. Du foin de bonne qualité comme le foin de mil devrait être offert à volonté.
  2. La moulée n’est pas essentielle si l’on fournit suffisamment de verdure et de foin, mais elle peut être ajoutée en quantité modérée, soit environ 1/4 de tasse (~ 60 ml) par jour. Évitez les diètes contenants des grains (maïs, tournesol, etc.).
  3. Offrez-lui une variété de légumes verts de qualité, comme les têtes de carottes, laitue romaine, laitue frisée, persil frais, herbes fraîches, pissenlit, le poivron, le fenouil, etc. Vous pouvez lui offrir des fruits en petite quantité. Il aimera la banane, la pomme, la fraise, la framboise.
  4. Évitez tout supplément vitaminique (sauf la vitamine C) ou minéral. De même que les gâteries à base de produits laitiers.
  5. Donnez-lui de la vitamine C tous les jours. Vous pouvez dissoudre 1/4 de comprimé de 1000 mg de vitamine C soluble (RedoxonMD) dans une tasse d’eau (250 ml).
  6. Si votre cochon d’Inde refuse de boire par lui-même, offrez-lui 2.5 ml de cette solution: dissoudre 1/4 de comprimé de 1000 mg de vitamine C soluble (Redoxon®) dans 1/4 de tasse d’eau. N’oubliez pas de changer cette solution chaque jour.
  7. Vous pouvez également lui offrir les comprimés de vitamine C de la marque Oxbow®. À raison de 1 comprimé par jour.

Si jamais vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec un membre de l’équipe médicale de la Clinique (514-634-4190), qui se fera un plaisir de vous assister.

À propos de la clinique : La Clinique Vétérinaire Lachine offre un service personnalisé hors pair aux propriétaires d’animaux de compagnie de Lachine, LaSalle, Dorval et Pointe-Claire, mais aussi de tout l’Ouest-de-l’Île de Montréal (West Island) et de Laval, et ce, depuis 1982.

Alimentation des lapins

Conseils sur l’alimentation des lapins selon les vétérinaires de Lachine

Les lapins ont un système digestif délicat et une dentition unique, c’est pourquoi il faut s’assurer de leur procurer une alimentation saine et équilibrée dès leur tout jeune âge. Ce qui aidera grandement à prévenir certains problèmes de santé comme les calculs urinaires, les problèmes dentaires et digestifs. Voici ce que les vétérinaires de la Clinique Vétérinaire Lachine vous recommandent :

Les lapins ont un système digestif délicat et une dentition unique, c’est pourquoi il faut s’assurer de leur procurer une alimentation saine et équilibrée dès leur tout jeune âge.

Les lapins ont un système digestif délicat et une dentition unique, c’est pourquoi il faut s’assurer de leur procurer une alimentation saine et équilibrée dès leur tout jeune âge.

Du foin de bonne qualité devrait lui être offert à volonté. En plus d’être une excellente source de fibres, ce qui est primordial à une bonne santé digestive, le foin permet aux dents du lapin de s’user adéquatement. Oubliez, les morceaux de bois, les branches de pommier. Préférez les foins de mil et d’avoine aux foins de luzerne, car ils sont moins riches en calories et en calcium. Un excès de calcium peut engendrer des problèmes de reins, et urinaires (sable, cristaux et même calculs).

Vous pouvez lui offrir de la moulée de qualité riche en fibres (25 %), mais en faible quantité :

-Pour les lapins nains, vous pouvez leur offrir 2 onces par jour (60 ml).

-Pour les lapins standards, vous pouvez leur offrir 3-4 onces par jour (90-120 ml).

La moulée pour lapin est composée habituellement de foin extrudé, ce qui signifie que si votre lapin mange du foin de qualité en bonne quantité, la moulée pourrait être exclue de sa diète. Évitez tout autre mélange composé de grains, fruits séchés et céréales colorées.

Offrez à votre lapin une variété de légumes quotidiennement. Des légumes comme la laitue romaine, laitue boston, bok choy, endive, le persil, les fines herbes, les têtes de carottes, pissenlit, scarole, cresson, etc. L’épinard devrait être donné en petite quantité vu sa haute teneur en calcium. Même chose pour le brocoli. En ce qui concerne les fruits, la quantité donnée devrait être très limitée et occasionnelle (1-2 fois par semaine). Comme gâteries, vous pouvez donner : bleuets, bananes, fraises, pommes, framboises.

Évitez tout produit laitier, gâteries à base de produit laitier et suppléments de minéraux et vitamines.

Les vétérinaires de la Clinique Vétérinaire Lachine vous rappellent que tout changement doit être fait de façon très graduelle. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter.

À propos de la clinique : La Clinique Vétérinaire Lachine offre un service personnalisé hors pair aux propriétaires d’animaux de compagnie de Lachine, LaSalle, Dorval et Pointe-Claire, mais aussi de tout l’Ouest-de-l’Île de Montréal (West Island) et de Laval, et ce, depuis 1982.

La prévention a bien meilleur coût

Connaissez-vous les cinq principales maladies affligeant les chiens et les chats? Voici le top 5 selon une étude américaine. Sachez que les résultats peuvent facilement être appliqués au Canada. Mais quelles sont-elles et que peut-on faire pour les prévenir? C’est le sujet de notre blogue de cette semaine.

Financièrement parlant, c'est beaucoup moins dispendieux de les prévenir que de les guérir.

Financièrement parlant, c’est beaucoup moins dispendieux de les prévenir que de les guérir.

Les maladies dentaires sont de loin les maladies les plus fréquemment rencontrées, autant chez les chats que les chiens. Les maladies parodontales, comme on les appelle, sont à l’origine de plusieurs problèmes de santé. Mentionnons entre autres les maladies cardiaques, hépatiques et rénales. Comment prévenir les maladies parodontales? C’est facile! Brosser les dents de vos animaux tous les jours. Votre animal ne l’accepte pas, malgré toutes les techniques de conditionnement positif? Alors, résignez-vous à lui faire nettoyer les dents par votre vétérinaire une fois par année.

La seconde maladie la plus fréquemment vue chez les chiens et les chats est l’otite externe. C’est-à-dire l’inflammation du canal et du pavillon extérieur de l’oreille. Plusieurs causes sont à l’origine de l’otite externe. Comment la prévenir? Il existe quelques trucs. Entre autres en les gardant propres et sèches. Si votre chien va se baigner dans la piscine un lac ou une rivière, à son retour, assécher ses oreilles.  Si jamais votre animal a tendance à produire beaucoup de cire, votre vétérinaire vous conseillera un produit qui aidera à garder les pavillons propres et secs. Attention! Beaucoup de propriétaires ont tendance à exagérer dans le nettoyage des oreilles et provoquent l’otite. On dit alors qu’elle est iatrogénique. Suivez les recommandations de votre vétérinaire. Beaucoup d’otites sont d’origines allergiques, alimentaires ou atopiques. Conséquemment, en les contrôlant bien, vous préviendrez leur apparition.

Au troisième rang vient le diabète. Une nette tendance à la hausse est notée depuis la dernière étude de 2006. La principale explication pour cette augmentation réside dans le fait qu’à l’image de leurs maîtres, de plus en plus d’animaux de compagnie souffrent d’obésité. Cela les rend plus susceptibles à développer du diabète de type II. Une bonne diète hypocalorique et un programme d’activité physique adapté aux animaux, autant les chiens que les chats, aident à prévenir cette maladie.

Étant donné que l’étude a été réalisée aux États-Unis , il n’est pas surprenant que le ver du coeur soit dans le top 5 des maladies les plus fréquemment diagnostiquées chez le chien. Particulièrement dans les états du sud, où la maladie est présente 12 mois par année. Quoi qu’il en soit, même au Canada, cette maladie est facile à prévenir avec une simple médication mensuelle.

Les infestations par les puces complètent le classement .  Dans les régions où le gel fait rage pendant une bonne partie de l’hiver, l’incidence des infestations de puces diminue considérablement et les gens les oublient. Mais dès que le beau temps revient, ces bestioles recommencent à hanter nos animaux.

Heureusement, comme les quatre conditions précédentes, les infestations de puces peuvent être facilement prévenues. Comme nous le mentionnions d’ailleurs lors de notre blogue sur le réveil de la nature et des parasites, il est parfois possible d’administrer une seule médication mensuelle, qui prévient, les puces, le ver du coeur et les parasites intestinaux. Financièrement parlant, c’est beaucoup moins dispendieux de les prévenir que de les guérir.