Archives du mot-clé clinique

Assurances santé pour les chiens et les chats

Saviez-vous qu’il existe des assurances maladie pour les chiens et les chats?

À l’instar de notre carte soleil, il existe des assurances maladie pour animaux de compagnie. Malheureusement au Canada, seuls les chiens et les chats peuvent en bénéficier. Il existe une compagnie qui assure les animaux exotiques et les oiseaux, mais elle ne le fait que pour les animaux « américains ». Dommage, car les animaux exotiques (lapins, furets, cochon d’Inde, reptiles…) et les oiseaux auraient bien besoin de ce type de couverture.

Ces compagnies offrent des régimes qui couvrent également les soins préventifs.

Ces compagnies offrent des régimes qui couvrent également les soins préventifs.

Évidemment, si vous êtes capable de mettre un certain montant d’argent tous les mois (qui varie selon la compagnie et le type de régime choisi), dans un compte d’épargne, et que vous êtes certain que vous n’irez jamais piger dans cette cagnotte le premier pépin venu, vous n’avez pas besoin d’une telle assurance. Quoi que… Si vous êtes malchanceux et que votre animal tombe gravement malade avant que vous ayez réussi à accumuler suffisamment d’argent pour régler la facture au complet, alors là vous risquez de mettre vos finances en péril.

Plusieurs compagnies offrent ce type d’assurances pour les chiens et les chats. Par exemple, Petsecure® est très populaire et jouit d’une bonne réputation, mais il en existe d’autres.

Ces compagnies offrent des régimes qui couvrent également les soins préventifs, comme l’examen annuel, les vaccins, analyses d’urine, analyses de selles, tests de dépistage du ver du cœur, traitements antiparasitaires (ver du cœur, puces, parasites intestinaux) et même une analyse sanguine. À tout cela peut s’ajouter certaines indemnités intéressantes.

Si vous avez à cœur la santé de votre animal et que vous voulez avoir l’âme en paix, vous devriez souscrire à une telle assurance. Voici deux points importants à considérer si vous n’êtes pas convaincus. Les tarifs vétérinaires au Québec ont connu des ajustements au cours des dernières années et bien qu’ils soient encore les plus bas au Canada, ils se rapprochent maintenant de ceux des autres provinces canadiennes. De plus, la gamme des services offerts par vos vétérinaires a grandement évolué au cours des dernières années. Résonnance magnétique, tomodensitométrie (Scan), échographie, radiothérapie, etc. Ces outils et techniques peuvent sauver des vies, mais sont parfois onéreux. Les assurances maladie couvrent ces soins.

Chaque compagnie propose des régimes qui se ressemblent sur certains points et diffèrent sur d’autres. Nous vous suggérons de faire des demandes d’estimations à plusieurs compagnies. Une bonne idée est d’en parler à votre vétérinaire.

L’adhésion à une telle assurance offre le réconfort de savoir qu’en cas de maladie, votre animal pourra bénéficier des meilleurs soins dont il a besoin, sans compromis.

 

Le ver du coeur

Durant la belle saison, les moustiques peuvent transmettre aux chiens et aux chats les larves du ver du coeur. Cette maladie, la dirofilariose cardio-vasculaire, peut avoir de très graves conséquences pour la santé de votre animal favori.

La dirofilariose, est causée par un parasite appelé Dirofilaria immitis. Contrairement aux vers classiques (intestinaux), ces vers vivent dans le coeur et dans les vaisseaux sanguins adjacents. Leur présence dans les vaisseaux sanguins cause une faiblesse cardio-vasculaire, une diminution de la capacité pulmonaire et éventuellement, la mort. La dirofilariose atteint principalement les chiens et les canidés sauvages, mais elle peut parfois toucher les chats, les félidés sauvages, les furets et les mammifères marins.

Les vers du coeur sont transmis d’un animal à un autre par plus de 70 espèces de moustiques.

Les vers du coeur sont transmis d’un animal à un autre par plus de 70 espèces de moustiques.

Les vers du coeur sont transmis d’un animal à un autre par plus de 70 espèces de moustiques. Quand un moustique suce le sang d’un chien ou d’un chat infesté, il aspire de petits vers appelés microfilaires. Une fois dans l’organisme du moustique, les microfilaires deviennent des larves. Plus tard, quand ce moustique pique une autre victime, il injecte les larves dans le sang du chien ou du chat, qui s’infeste à son tour.

Les larves prennent de six mois et demi à sept mois pour arriver à maturité et pour commencer à produire des milliers de microfilaires dans le système circulatoire de son hôte. Les vers adultes finissent par se loger dans le coeur droit et dans les artères pulmonaires, tandis que les microfilaires circulent dans tout le système sanguin.

Tous ces vers présents dans les vaisseaux sanguins finissent par augmenter le travail du cœur, par restreindre l’apport sanguin vers les poumons, les reins et le foie, et par causer la défaillance de multiples organes. Au début, l’animal atteint présente une toux chronique et une tolérance moindre à l’exercice; viennent ensuite la perte subite de conscience et la mort.

Les chats atteints de cette maladie peuvent présenter des signes similaires à ceux de l’asthme félin.

Une fois infesté, l’animal peut facilement devenir une source d’infestation pour tout le voisinage. Parfois, un chien ou un chat peut être infesté sans manifester de symptômes et, quand les symptômes se manifestent, la maladie est déjà très avancée.

La meilleure façon de faire face à cette maladie est la prévention. Chez les chiens, après avoir effectué un test sanguin, votre vétérinaire lui prescrira un médicament préventif adapté à ses besoins, qui le gardera à l’abri de la dirofilariose. En plus de la protection contre le ver du coeur, plusieurs médicaments offrent une protection contre les puces et les principaux parasites intestinaux. Il est malheureusement très difficile de diagnostiquer la maladie chez le chat. Il est donc recommandé d’administrer une médication préventive mensuelle à son minou, sans test préalable.

L’administration de la médication préventive commence généralement le premier juin et se termine le 1er novembre. Des variations sont possibles selon la région du Canada où vous habitez. Parlez-en à votre vétérinaire.

En terminant, un mot sur la composante santé publique de la maladie. Selon le Companion animal parasite council (CAPC) plus d’une centaine de cas de dirofilariose pulmonaire humaine ont été rapportés depuis 50 ans aux États-Unis. Aucune statistique pour le Canada. Selon le Dr Alain Villeneuve, parasitologue au Centre hospitalier universitaire vétérinaire de Saint-Hyacinthe les chiffres réels d’infection humaine sont probablement plus élevés.
Le risque d’atteinte humaine, aussi faible soit il est réellement présent. Comment faire pour diminuer ce risque encore plus? Une première solution facile est d’utiliser des répulsifs à moustiques et ainsi éviter de se faire piquer. Pour les propriétaires d’animaux de compagnie, une seconde solution simple est de s’assurer que ses compagnons ne peuvent devenir des agents de contamination humaine en leur donnant une médication préventive mensuelle.

 

Pâques: Lapins, chocolat, fleurs et cie!

Qui dit Pâques, dit lapin de Pâques. On trouve des traces du fameux lapin, jusque dans l’Antiquité, 3500 ans avant Jésus-Christ. Au départ, on parlait plus d’un lièvre, symbole d’abondance, de prolifération et de renouveau qui correspondait au printemps.

La tradition d’associer le lapin et les oeufs serait d’origine germanique et ce sont des commerçants du XVIIIe siècle, qui auraient eu l’idée de les offrir en chocolat. Chouette idée, surtout après les privations du carême. La légende veut qu’un indigent, trop pauvre pour offrir des douceurs à ses enfants, ait décoré et caché des oeufs dans le jardin avant d’y envoyer ses enfants. Ceux-ci, apercevant un lapin, pensèrent que c’était lui qui avait pondu les oeufs.

Ce n'est jamais une bonne idée d'offrir un lapin vivant à Paques!

Ce n’est jamais une bonne idée d’offrir un lapin vivant à Paques!

La tradition a par la suite été exportée aux États-Unis par des immigrés allemands et de là est né le fameux Easter Bunny.  Les enfants fabriquaient un nid qu’ils mettaient dans le jardin en espérant que le lapin de Pâques le remplirait d’oeufs durant la nuit.  Traditionnellement, l’oeuf était associé à la germination, qui se déroule au printemps et le lapin, à la fécondité.

Parallèlement à cette tradition, une autre s’est aussi installée. Celle de donner des lapereaux à Pâques aux enfants. Au Québec, cette tradition a été très populaire dans après la Révolution tranquille. Malheureusement, cette tradition a eu des conséquences néfastes sur la vie de ces pauvres lapins. Ils étaient bien beaux quand ils étaient petits, mais une fois l’excitation de la fête de Pâques passée, la grande majorité de ces animaux se retrouvaient à la SPA et la la plupart se faisaient alors euthanasié. Quelle tristesse! Certains marchands d’animaux sans scrupules allaient même jusqu’à teindre les lapereaux (et les poussins aussi) afin de les rendre attirants.

Heureusement, grâce à la pression exercée par les organismes de protection des animaux, la tradition s’est perdue. De nos jours à Pâques, les animaleries sérieuses évitent de mettre les lapins en évidence et certaines vont même jusqu’à donner des lapins en chocolats en lieu et place des bêtes vivantes.

Est-ce que ça veut dire que le lapin n’est pas un bon animal de compagnie? Absolument pas! Mais donner un animal lors d’une fête, quelle qu’elle soit, ce n’est jamais une bonne idée.

Ceci étant dit, voici une bonne description du lapin domestique.

C’est un mammifère herbivore de l’ordre des lagomorphes et non un rongeur. Sa mâchoire supérieure a deux paires d’incisives qui ne cessent de pousser comparativement aux rongeurs qui ont seulement une paire d’incisives.

Toutes les souches de lapins domestiques, y compris le lapin nain, descendent du lapin sauvage appelé le lapin de garenne. Auparavant, l’on disait que son espérance de vie moyenne était 7 ans. De nos jours, on peut facilement affirmer que les lapins stérilisés (particulièrement les femelles) peuvent facilement atteindre le double de cette longévité.

Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, c’est un animal très intelligent. Il est très doux, affectueux, sociable et facile à domestiquer. Il mord rarement. La plupart des lapins que je vois tous les jours utilisent une litière pour éliminer leurs besoins, comme les chats.

Un dernier mot en passant sur le chocolat et les fleurs.

Vous allez en recevoir de toutes les formes et de toutes les couleurs. Faites attention! Le chocolat peut rendre tous nos animaux de compagnie, très malades. Certains peuvent même en mourir. Alors, vous devrez le rendre inaccessible à vos animaux. N’oubliez pas que le flair de nos animaux, particulièrement nos chiens, est pas mal meilleur que le nôtre.

Les fleurs sont enfin sorties au Québec… Dans les supermarchés! Certaines fleurs peuvent être dangereuses pour nos animaux domestiques, particulièrement celles de la famille des lys. Pour en savoir plus, consultez le site de Pet Poison Helpline :
(http://www.petpoisonhelpline.com/pet-owners/basics/top-10-plants-poisonous-to-pets/ )

 

Les allergies aux animaux de compagnie

Beaucoup de gens, nous pourrions même dire de plus en plus de gens, souffrent d’allergies aux animaux. Cette situation est assez décevante pour les personnes qui aiment les animaux, particulièrement pour les enfants.

Si vous êtes allergiques aux animaux, nous allons essayer de vous présenter quelques éléments de solution.

Les allergies aux animaux de compagnie est une situation assez décevante pour les personnes qui aiment les animaux, particulièrement pour les enfants.

Les allergies aux animaux de compagnie est une situation assez décevante pour les personnes qui aiment les animaux, particulièrement pour les enfants.

Premièrement, l’on doit dire que mis à part les reptiles et les poissons, de vrais animaux, hypoallergéniques ça n’existe pas. Les reptiles ne possèdent pas de poil de plume ou de glande cutanée et ne sont pas gluants. Théoriquement, une personne pourrait être allergique aux squames des reptiles, mais ces animaux-là ne desquament pratiquement pas. On peut donc les considérer hypoallergéniques. Bien que beaucoup leur soient allergiques psychologiquement, mais ça, c’est une autre histoire! Donc on peut dire que les serpents, lézards et tortues sont des champions hypoallergéniques.

Les poissons sont aussi indiqués aux personnes allergiques. C’est certain que la relation entre le maître et le poisson n’est pas aussi solide que lorsqu’il s’agit d’un mammifère ou un oiseau, mais un bel aquarium dans une maison, ça met de la vie, ça procure un effet relaxant étonnant et c’est un passe-temps passionnant.

Comme nous le mentionnions plus haut, quel que soit l’animal à poils ou à plumes, aucun d’entre eux ne peut être considéré comme hypoallergénique. Les chiens à poils frisés, comme les Bichons frisés et les Caniches, les Kerry Blue et les Bedlington pour n’en nommer que quelques-uns, causent généralement moins de réactions que les chiens à poil court. Mais n’oubliez pas qu’ils peuvent aussi entraîner des allergies.

Pour ce qui est des chats, on sait maintenant qu’une partie importante des réactions sévères causées par le chat le sont à cause d’un allergène qui a été identifié et nommé Fel d 1. Cet allergène provient des glandes sébacées du chat. En se léchant, le chat va étendre cet allergène sur tout son poil. Une partie des réactions provoquées par le chat proviennent aussi des squames, mais il est généralement reconnu que l’allergène Fel d 1est le principal coupable. En passant, même les Rex qui ont le poil très raz et les Sphinx qui sont pratiquement imberbes sont aussi allergéniques, puis que la principale source d’allergie provient des glandes sébacées. Statistique intéressante, il semble qu’en Amérique du Nord, les chats soient responsables de près de 66 % des réactions allergiques déclenchées par les animaux. Juste aux États-Unis il est estimé que 27 millions de personnes sont allergiques aux chats.

En terminant, nous invitons tous ceux qui souffrent d’allergies à la prudence. Les réactions peuvent parfois être violentes. Avant même d’adopter un animal, il est sage de faire des tests. Certains tests réalisés par des spécialistes peuvent vous démontrer à quels animaux vous êtes allergiques. Mais en plus de ces tests, vous devriez aller faire un tour chez une personne qui possède un animal semblable à celui que vous voudriez adopter. Restez suffisamment longtemps, manipulez graduellement l’animal et observez votre réaction. De cette façon-là, vous éviterez de mauvaises surprises.

L’asthme félin

Les chats sont souvent accusés de provoquer des crises d’asthme chez les humains. Mais saviez-vous que les chats aussi peuvent souffrir d’asthme? Cette condition est beaucoup plus fréquente qu’on pourrait le penser et ressemble beaucoup à celle rencontrée chez les humains.

Le diagnostic d'asthme est posé grâce à l'histoire, les signes cliniques, un bon examen physique et des radiographies thoraciques

Le diagnostic d’asthme est posé grâce à l’histoire, les signes cliniques, un bon examen physique et des radiographies thoraciques

Tout comme chez les humains, les irritants présents dans l’environnement peuvent provoquer une irritation au niveau des poumons des chats et déclencher une crise d’asthme.

Lorsque le temps est lourd et que le smog fait rage en été, les chats asthmatiques ont la vie difficile. Par contre quand il fait beau au printemps, les chats ne sont pas en reste. Lorsque les arbres fruitiers sont en fleurs, ou à la fin de l’été, lorsque l’herbe à poux fait rage, beaucoup de chats asthmatiques ont la vie difficile.

Ironiquement, pendant les périodes où l’indice pollen est élevé, la pluie est bienvenue pour beaucoup de chats asthmatiques. La pluie permet de faire tomber au sol les allergènes qui sont transportés par le vent et qui causent tant de problèmes.

Mais qu’est-ce que l’asthme exactement? C’est une agression récurrente des poumons, qui se traduit par la constriction des voies respiratoires.

Au début de la condition, un excès de mucus se forme dans les poumons. Puis de l’inflammation entraîne une enflure de la paroi des voies respiratoires et elles peuvent même s’ulcérer. Par la suite, les muscles des voies aériennes sont victimes de spasmes, ce qui conduit à leur constriction. La diminution du volume des voies respiratoires empêche une respiration profonde, provoque une intolérance à l’exercice, de la toux, et une respiration bruyante, parfois sifflante. Tous ces signes ne seront pas nécessairement toujours présents chez tous les chats qui font de l’asthme. Parfois, une toux chronique modérée est le seul signe manifeste.

La constriction des voies respiratoires peut se produire spontanément sans aucune raison apparente, ou lors de réaction allergique.

La toux étant le principal symptôme de l’asthme félin, nous vous invitons à visionner cette vidéo qui démontre un chat en pleine crise d’asthme . Beaucoup de propriétaires de chats asthmatiques pensent que lors de crises, leur animal essaye de régurgiter une boule de poil. Il est vrai que le son émis par les chats dans ces deux situations se ressemble. Mais si vous observez bien, vous entendrez qu’il s’agit bien de toux et non d’efforts de vomissement.

Dans de rares cas, de la détresse respiratoire est notée. Ces animaux nécessitent alors des soins d’urgence, car leur vie est en danger.

Le diagnostic est posé grâce à l’histoire, les signes cliniques, un bon examen physique et des radiographies thoraciques. Cependant, beaucoup de chats asthmatiques ne démontrent aucune lésion radiographique, ce qui complique le diagnostic. Dans ces cas, des procédures plus sophistiquées permettant de faire l’analyse des cellules présentent dans les voies respiratoires, sont nécessaires.

Heureusement, c’est une maladie qui se traite relativement bien. Traditionnellement, des comprimés ou des injections étaient prescrits aux chats asthmatiques. La nouvelle tendance est l’utilisation d’inhalateurs et de nébuliseurs, tout comme chez les humains. En plus d’être très efficace, l’inhalothérapie présente l’avantage d’avoir très peu d’effets secondaires. Son principal désavantage est son utilisation elle-même. Disons que c’est un peu plus compliqué que de donner de comprimés. Voici une vidéo qui démontre l’utilisation des inhalateurs chez le chat.

http://wn.com/AeroKat


À la clinique nous avons plusieurs patients sous traitements avec les inhalateurs et le taux de réussite est excellent. Quand nous abordons le sujet avec les propriétaires de chats asthmatiques, plusieurs s’imaginent que ça va être trop difficile. En utilisant la technique du renforcement positif : récompense, inhalation, récompense, la procédure devient beaucoup plus facile à réaliser. Si jamais votre chat devient asthmatique, nous vous encourageons à l’essayer.

Si vous avez de la difficulté à respirer lors d’allergies, et que votre chat est asthmatique, dites-vous que dans bien des cas, qui se ressemble s’assemble!

Conseils des vétérinaires de Lachine avant l’achat d’une tortue.

Les tortues sont encore populaires auprès des amateurs d’animaux exotiques et il convient de se poser quelques questions avant d’en adopter une. Voici quelques recommandations des vétérinaires de la Clinique vétérinaire Lachine.

Visite tortue Sulcata

Dre Beauchamp et Dinnia en compagnie d’une tortue Sulcata

La première chose à savoir, c’est qu’une tortue ne s’apprivoise pas comme un chien. Elle peut s’habituer à notre présence et aux manipulations, mais elle restera toujours plus indépendante qu’un mammifère ou que certains oiseaux. Avec de la patience, on peut parfois modifier son caractère, afin de la rendre plus sociable et agréable à garder.

En ce qui a trait à la taille, la plupart des animaleries offrent à leur clientèle de jeunes tortues, ce qui peut donner lieu à de fâcheuses surprises. Quand elle est vendue, la fameuse petite tortue à oreilles rouges mesure souvent à peine 4 cm de diamètre et ne pèse que quelques grammes. Lorsqu’elle atteint sa taille adulte, cette tortue aquatique peut mesurer plus de 30 cm et peut peser près de deux kilos! Les vétérinaires de Lachine vous rappelle qu’une tortue aquatique d’un tel gabarit nécessite un bassin volumineux et passablement de matériel pour le conserver propre et agréable pour le reptile. Il est donc très important de bien s’informer de la taille adulte de la tortue convoitée. En outre, c’est vrai pour tous les reptiles.

L’alimentation des tortues varie énormément d’une espèce à l’autre. Certaines tortues terrestres sont exclusivement herbivores et nécessitent un apport quotidien en légumes frais. Les tortues aquatiques qui elles, sont principalement carnivores doivent être nourries dans l’eau. Lorsqu’elles sont nourries dans le bassin où elles vivent, une pollution importante de l’eau peut survenir et nécessite alors plus d’entretien. Les vétérinaires de Lachine vous recommandent de nourrir les tortues en dehors de « l’aquaterrarium » où elles vivent.

Les tortues sont généralement peu agressives et timides. Les morsures attribuées aux tortues terrestres sont très rares. Les tortues aquatiques, quant à elles, ne se gênent pas pour montrer leur désaccord en mordant les manipulateurs imprudents.

Certains croient que les tortues ne nécessitent aucun entretien. C’est totalement faux. Il est vrai que beaucoup d’entre elles nécessitent moins de soins qu’un chien, un chat ou un oiseau, mais un minimum d’attention est essentiel. Le nettoyage régulier de l’aquarium, du filtre et les changements d’eau hebdomadaires sont essentiels. Sinon, l’aquarium risque de se transformer en un marécage nauséabond. De même, les terrariums devront être nettoyés régulièrement afin d’éviter une prolifération microbienne malsaine.

Certaines espèces désertiques nécessiteront un environnement très chaud et sec. Par contre, la plupart des espèces tropicales ont besoin d’un environnement chaud (25 – 35 C) avec un taux d’humidité d’environ 60 %.

Attention ! Les vétérinaires de Lachine vous rappelle que dans la plupart des régions du Canada, la garde d’espèces fauniques, dont les tortues, est interdite, sauf si un permis spécial a été délivré. De plus, on ne devrait jamais garder de tortues qui ne sont pas nées en captivité, même si les lois de vos provinces ou villes vous y autorisent. Plusieurs espèces de tortues sont en voie d’extinction. Assurez-vous toujours que les tortues dont vous faites l’acquisition sont issues d’élevages et peuvent être légalement possédées comme animaux de compagnie dans la région où vous vivez.

En terminant, les vétérinaires de Lachine aimerait vous parler de salmonellose, cette maladie peut causer de bonnes gastro-entérites chez les humains. La salmonellose humaine est principalement transmise par la nourriture contaminée. Mais, elle peut aussi être transmise par un contact direct ou indirect avec des excréments de chiens, de chats, de rongeurs, de lapins, d’oiseaux et de reptiles. Afin de rester vigilants avec tous nos reptiles, incluant nos tortues, il est sage de les considérer comme porteuses potentielles de salmonelles. Il est donc essentiel de bien se laver les mains après avoir nettoyé le terrarium ou après avoir manipulé la tortue ou en fait tout autre animal, quel qu’il soit. Récemment aux États-Unis, faisant suite à la parution du dessin animé de Disney « La princesse et la grenouille », le Center for Disease Control d’Atlanta a émis une alerte à la salmonelle. En effet, en voulant imiter la princesse qui embrasse la grenouille, plusieurs enfants ont attrapé la salmonellose, de leur grenouille de compagnie…

Exigez d’être présent lors des manipulations de vos reptiles. Vous pourrez ainsi vous assurer que tous les enfants ayant touché aux animaux se laveront les mains comme il se doit.

D’ailleurs, c’est ce que tout le monde devrait faire après avoir touché, n’importe quel animal…

L’hyperthyroïdisme chez le chat vu par les vétérinaires de la clinique vétérinaire Lachine

L’hyperthyroïdisme est le déséquilibre hormonal le plus fréquemment rencontré chez le chat. Cette maladie est rencontrée principalement chez les chats âgés. L’âge moyen des chats atteints est de 13 ans, mais on peut la rencontrer dès l’âge de 7 ans. Les vétérinaires ont commencé à la diagnostiquer dans les années 80 et depuis, elle est dépistée très fréquemment.

Hyperthyroïdisme chez le chat

Hyperthyroïdisme chez le chat

Typiquement, le chat hyperthyroïdien perd du poids, malgré un excellent appétit. Cependant, à moins que l’animal n’ait que la peau et les os, ce n’est pas la principale raison qui incite les propriétaires de ces félins à consulter leurs vétérinaires. Du moins pas à notre clinique. Des vomissements anormalement fréquents, de la diarrhée chronique et une soif exagérée sont les principales raisons qui poussent les gens à consulter.

L’hyperthyroïdie est causée par une tumeur bénigne de la glande thyroïde. Cette tumeur est dite fonctionnelle, car elle sécrète une quantité anormale d’hormone thyroïdienne. Il est important de réaliser que ces tumeurs sont presque toujours bénignes et représentent une forme de goitre plutôt que d’une forme de cancer. Moins de 3 % à 5 % des chats hyperthyroïdiens ont une tumeur cancéreuse thyroïde.

Fait intéressant, les chats vivant à l’intérieur sont surreprésentés dans les cas d’hyperthyroïdisme. Un récent sondage maison effectué par le site internet Animal Health SmartBrief révèle qu’environ 60 % des chats aux États-Unis sont gardés à l’intérieur. Considérant aussi que l’espérance de vie est beaucoup plus longue chez les chats d’intérieurs.

Les chats hyperthyroïdiens éprouvent fréquemment une diminution de leur qualité de vie à cause de la perte de poids et de masse musculaire, des vomissements ou de la diarrhée chronique. Plus grave encore, l’hyperthyroïdisme peut entraîner une insuffisance cardiaque, de la cécité soudaine et même le décès de l’animal.

Conséquemment, un diagnostic et un traitement précoce s’imposent.

Plusieurs traitements sont disponibles. Il y a plusieurs années, la chirurgie (ablation de la glande malade) était assez populaire. C’est une procédure qui n’est pas sans risque, mais qui a l’avantage d’être permanente. À l’époque, quand aucune autre solution permanente n’était disponible, elle était très appréciée des propriétaires de chats réfractaires à toute médication orale.

De nos jours, un traitement à l’iode radioactif est disponible dans certaines institutions vétérinaires spécialisées. Un protocole rigoureux doit être suivi et des installations conçues pour effectuer ce traitement de façon sécuritaire sont nécessaires. Le gros avantage de ce traitement est que tout comme pour la chirurgie, il est permanent (dans plus de 96-98 % des cas).

Malheureusement, ce traitement n’est pas à la portée de toutes les bourses.

Il existe néanmoins une solution de rechange orale, le méthimazole. Dans la plupart des cas, ce médicament doit être administré matin et soir et s’avère être très efficace. Cependant, à l’inverse du traitement à l’iode radioactif, il ne guérit pas la maladie. Il la contrôle. Sans sa médication, le chat redevient rapidement hyperthyroïdien.

Une fois contrôlé et quel que soit le traitement choisit, le chat hyperthyroïdien vivra une vie parfaitement normale et aura une longévité presque aussi longue qu’un chat normal. Ça vaut donc vraiment la peine de les faire traiter.

Les cailloux: dans le jardin, pas dans le chien!

Il y a deux semaines, une cliente présente son schnauzer miniature à la clinique. Elle a vu du sang dans son urine. Une seule fois. Aucun autre signe n’a été noté. La vétérinaire qui est en devoir cette journée-là effectue un bon examen physique et ne décèle rien de particulier. Des radiographies de son abdomen révèlent alors la présence d’une quinzaine de cailloux dans sa vessie. La taille des pierres varie de 2 à 5 mm de diamètre. Une analyse d’urine confirme une infection, mais ne permet pas de déterminer l’origine de ces cailloux.

Calculs retirés de la vessie d'un chien.

Calculs retirés de la vessie d’un chien.

Le chien en question a subi une chirurgie. Il doit tellement se sentir mieux aujourd’hui! Nous avons retiré 17 calculs aux arêtes assez tranchantes, qui avaient gravement blessé sa vessie. Aussi curieux que ça puisse paraître, c’est clair que les cailloux étaient dans sa vessie depuis un certain temps. Premièrement à cause du nombre et deuxièmement à cause de l’apparence de la vessie: enflée et très rouge. Mais malgré tout le chien ne s’était jamais plaint et seule la présence de sang dans son urine avait mis la puce à l’oreille de la propriétaire.

Nous avons fait parvenir les calculs dans un laboratoire spécialisé afin de déterminer de quoi ils sont composés. Avec ces résultats, nous pourrons établir un plan thérapeutique et préventif adéquat.

Mais comment se fait-il qu’un chien puisse faire des pierres dans sa vessie? Il n’y a pas de réponse facile à cette question. Premièrement, nous devons penser à la race. En effet certaines races ont plus tendance à faire des pierres vésicales que d’autres. Il semble donc y avoir une filière génétique, au moins pour certaines lignées. Cependant, toutes les races sont susceptibles d’en développer.

À part la race, les infections urinaires non diagnostiquées et donc non traitées favorisent la formation de calculs vésicaux. Si jamais vous notez que votre chien urine plus fréquemment qu’à la normale, consultez rapidement votre vétérinaire. Ça va soulager votre animal rapidement sans que vous ayez à le faire opérer.

Un autre facteur qui semble jouer un rôle important dans la maladie est la diète. Dans le milieu vétérinaire, certaines diètes sont reconnues pour être plus calculogéniques (qui entraîne la formation de pierres dans la vessie) que d’autres. La règle générale est de ne pas lésiner sur la qualité et donc le prix de la nourriture que vous offrez à votre chien. Évitez les nourritures sans noms dont l’origine est inconnue. L’American College of Veterinary Nutrition possède un excellent site internet, malheureusement seulement en anglais, et qui regorge d’information supplémentaire sur l’alimentation des animaux. Cet organisme est complètement indépendant de toute pression de l’industrie et conséquemment peut être consulté avec confiance.

Votre vétérinaire peut aussi vous renseigner adéquatement. Ils sont tous propriétaires d’animaux de compagnie comme vous. Demandez-leur qu’elles sont leurs nourritures préférées.

Un autre truc qui aide à prévenir la formation de calcul est de stimuler votre chien à boire le plus possible. Offrez-lui de l’eau fraîche et changez là souvent. Ajoutez un peu d’eau aux croquettes. De temps à autre, offrez-lui un peu de nourriture humide à laquelle vous pourrez ajouter un peu d’eau.

Si jamais par malheur votre chien souffre de calculs urinaires, la chirurgie est-elle la seule solution? Pas nécessairement. Grosso modo, deux sortes de calculs sont plus fréquemment rencontrés chez les chiens et les chats. Les struvites et les oxalates. Dans certaines situations particulières, il est possible de faire dissoudre les struvites, grâce à une nourriture spécialisée. Malheureusement, les chiens qui ont des calculs d’oxalates dans leur vessie doivent tous être opérés. Il est impossible de les dissoudre.

Après une cystotomie (chirurgie qui consiste à retirer des calculs d’une vessie), il est primordial de suivre un programme de médecine préventive rigoureux, qui sera personnalisé pour votre animal en fonction du type de cailloux extraits. Changements alimentaires, examens physiques, radiographies et analyse d’urine périodiques. Lorsqu’aucun changement n’est effectué, le taux de récidive est presque de 100 %.

Soins dentaires à la maison: Deuxième partie

La semaine dernière nous avons commencé à vous parler de soins dentaires chez les carnivores de compagnie, c’est à dire, les chiens , les chats et les furets. Nous avons vu que la diète et le brossage de dents étaient très importants pour que nos animaux conservent une santé dentaire idéale.

Le brossage de dents est une excellente habitude à adopter.

Le brossage de dents est une excellente habitude à adopter.

Nous vous avons parlé de dentifrices enzymatiques. Mais il existe d’autres types de produits qui peuvent aussi être utilisés. Des dentifrices et solutions de rinçage à base de chlorhexidine sont assez populaires. La chlorhexidine est un des meilleurs antiseptiques oraux qui existe. En plus d’être bactéricide, il a un effet rémanent d’au moins quatre heures dans la gueule de l’animal. Certains produits à base de chlorhexidine ressemblent littéralement à nos propres rince-bouches et lorsqu’ils sont dotés d’un parfum (ex. : menthe), ils donnent une haleine « Dentyne » à nos petits compagnons. Un bémol. Les chats ont tendance à détester les solutions aromatisées. Si ce produit est si bon pour nos animaux, pourquoi ne l’utilise-t-on pas régulièrement pour nous? Question d’esthétisme. Avec le temps, ce produit a tendance à faire brunir les dents. Pour un animal qui a une espérance de vie moyenne de, disons 18 ans, ça n’a pas d’importance. Mais pour des Canadiens qui ont une espérance de vie de plus de 75 ans, c’est une autre paire de manches.

Pour les chats, un de nos produits préférés est un gel à base de zinc et de vitamine C. Le produit est très efficace pour combattre la gingivite et la plaque. Mais en plus, les chats ne détestent pas son goût, ce qui est un atout primordial pour une utilisation régulière.

Pour les dentifrices à essence de volaille, boeuf ou malt, nous mentionnions que vous deviez habituer votre animal au goût avant même de commencer à l’appliquer sur ses dents. Avec les produits à base de chlorhexidine, la technique est un peu différente. Vous aurez besoin d’une friandise santé que votre animal aime beaucoup. On commence par donner une friandise. Par la suite, on applique la solution sur les gencives de l’animal avec son doigt. On termine avec une autre friandise. Une fois votre animal habitué, on commence à appliquer la solution avec une brosse à dents.

En passant, c’est en utilisant cette technique de conditionnement positif qu’une de nos clientes a habitué ses trois Bergers de Shetland à se faire brosser les dents avec une brosse à dents électrique. Croyez-nous, les résultats sont spectaculaires!

Nos lapins, chinchillas et cochons d’Inde ont aussi besoin de soins dentaires. Ces soins sont complètement différents de ceux qui sont prodigués à nos carnivores de compagnie. En effet, étant donné que les dents de ces animaux poussent de façon continue, il n’est pas utile de leur brosser les dents. En fait, même si leurs dents ne poussaient pas ad vitam aeternam, il serait très difficile de leur brosser les dents, particulièrement celles d’en arrière.

Chez ces espèces, les problèmes dentaires ne sont pas associés à la formation de tartre et de gingivite, mais plutôt à l’usure inégale des dents. Plusieurs facteurs expliquent cette anomalie, mais la principale est l’alimentation. En nature, les rongeurs et le lapin usent leurs dents en broyant de la nourriture très fibreuse et très dure. Au Canada (et partout dans le monde…), la principale nourriture qui leur est offerte est composée de granulés. Ces granulés sont en fait du foin de différents types, passés au Robot culinaire industriel et transformés en granulés. La fibre de ces granulés ne permet pas une usure aussi efficace des dents que le foin originel dont il est issu. D’ailleurs, beaucoup de lapins avalent la moulée sans même la mastiquer convenablement ce qui peut aussi mener à des impactions de l’estomac. Alors la solution est simple. Donnez peu de moulée (1/4 tasse par jour pour un lapin de deux kilos) et offrez un foin de bonne qualité, tel le foin de mil, à volonté. Ça ne règlera pas tous leurs problèmes dentaires, mais ça aidera beaucoup à les diminuer.

Soins dentaires à la maison: Première partie

Parlons dents! Pour les vétérinaires de la clinique vétérinaire Lachine, les soins bucco-dentaires sont très important. Devons-nous rappeler l’importance de la parodontite (inflammation des gencives, présence de tartre, déchaussement des racines…) chez les chiens chats et furets? 80 % des chiens et 85 % des chats de plus de quatre ans souffrent de cette maladie. Par ailleurs, une grande proportion des cas d’anorexie chez les lapins et les cochons d’Inde est causée par des problèmes dentaires. Cette semaine, première partie des soins dentaires préventifs chez les animaux de compagnie. Comment faire pour ne pas avoir à faire nettoyer les dents de son chien, son chat ou son furet par son vétérinaire?

Il existe plusieurs façons de prévenir l’apparition de la parodontite chez les carnivores. L’alimentation est probablement la plus simple. Certaines diètes diminuent significativement l’apparition de tartre et de la gingivite. Comme vous l’aurez deviné, toutes ces diètes se présentent sous la forme sèche. Selon la compagnie de nourriture, les croquettes offriront soit des textures qui favorisent un certain brossage des dents lors de la mastication, soit contiendront des produits qui aident à prévenir l’adhérence des éléments précurseurs du tartre sur les dents.dogs-49324_960_720

Solution idéale? Pas nécessairement. Premièrement, ces diètes ne sont pas indiquées pour le furet. En fait, aucune diète à furet ne réduit la formation de tartre de façon significative. Deuxièmement, le type de mastication influence énormément l’efficacité de ces diètes dentaire. Plusieurs chiens et chats avalent leur nourriture, sans même la mastiquer. Chez ces animaux, les diètes dentaires sont inefficaces.

Par ailleurs, selon notre expérience, nous pouvons vous dire que ces diètes dentaires sont plus efficaces chez le chat que chez le chien. Probablement à cause du type de mastication effectué par les chats. Lors d’examens dentaires chez des chats de plus de huit ans qui sont nourris avec une diète dentaire, il n’est pas rare qu’aucun tartre ne soit noté.

En passant, il existe un mythe qui dit que peu importe la sorte de nourriture, pourvu qu’elle soit sèche, elle prévient la formation de tartre. C’est faux. Les diètes sèches qui ne sont pas spécifiquement fabriquées pour prévenir la parodontite ont très peu d’influence sur son apparition.

Mis à part la diète, il existe plusieurs alternatives pour aider à diminuer ou retarder l’apparition de tartre.

La plus importante est certainement le brossage quotidien des dents. Ça se fait. Il y a des façons de procéder afin d’éviter le découragement du maître et de l’animal.

Il existe plusieurs types de dentifrices pour animaux de compagnie. Ne prenez pas le vôtre! Il faut utiliser principalement des dentifrices enzymatiques. Lorsqu’ils sont appliqués sur les dents, ils libèrent des enzymes germicides, qui empêchent les bactéries de former la plaque.

Avant de commencer à brosser les dents de  votre animal, il faut l’habituer au goût d’un dentifrice. Il existe plusieurs saveurs comme saveur de malt, de boeuf ou de poulet. Une fois accro à cette « gâterie », vous pouvez commencer a appliquer le dentifrice sur les dents. Lorsque votre animal s’est  habitué à cette manipulation, vous pouvez commencer à utiliser une petite brosse en caoutchouc. Ça ressemble à un dé à coudre, mais en caoutchouc, et doté d’une petite brosse à son extrémité. Ou encore une petite brosse plus traditionnelle.

Donc, récapitulons :

Habituer l’animal au goût du dentifrice : idéalement le plus jeune possible, mais cela peut aussi être fait à n’importe quel âge pourvu que l’on soit patient et que l’on trouve la saveur de dentifrice dont raffole votre animal.

L’habituer à se faire appliquer le dentifrice sur ses dents et gencives.

Une fois cette étape traversée la routine quotidienne :

  • Récompenser l’animal avec une gâterie
  • Brossage des dents
  • Récompenser l’animal avec une gâterie

La semaine prochaine, nous terminerons les soins préventifs chez les carnivores de compagnie et nous aborderons aussi la prévention des problèmes dentaires chez le lapin et le cochon d’Inde. D’ici ce temps là, à vos brosses à dents!

Si jamais vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec un membre de l’équipe médicale de la Clinique (514-634-4190), qui se fera un plaisir de vous assister.

À propos de la clinique : La Clinique Vétérinaire Lachine offre un service personnalisé hors pair aux propriétaires d’animaux de compagnie de Lachine, LaSalle, Dorval et Pointe-Claire, mais aussi de tout l’Ouest-de-l’Île de Montréal (West Island) et de Laval, et ce, depuis 1982.