Archives pour la catégorie Soins et alimentation

PROTÉGER LES CINQ LIBERTÉS AFIN D’ASSURER LE BIEN-ÊTRE ANIMAL

Introduction

Chaque année depuis plus de 30 ans l’Association canadienne des médecins vétérinaires organise la Semaine de la vie animale. Cette année, elle aura lieu du premier au sept octobre.

Le thème de cette année souligne les Cinq libertés fondamentales dont les animaux ont besoin pour survivre et s’épanouir.

Le thème de cette année nous offre l’occasion de rappeler aux propriétaires d’animaux (pas uniquement des animaux de compagnie) les éléments fondamentaux qu’ils doivent fournir aux animaux confiés à leurs soins afin d’assurer qu’ils mènent une vie heureuse et en santé.

Même si beaucoup pensent connaitre les facteurs qui peuvent rendre un animal heureux, il est bon de se les faire rappeler de temps à autre et la semaine de la vie animale est une bonne occasion pour le faire.SEMAINE VIE ANIMALE

Origine des cinq libertés ?

Selon l’OIE (l’Organisation mondiale de la santé animale), le bien-être animal « désigne la manière dont un animal évolue dans les conditions qui l’entourent ».

Les principes directeurs de l’OIE en matière de bien-être animal se réfèrent également aux « cinq libertés fondamentales » universellement reconnues, énoncées en 1965 pour décrire les droits des animaux placés sous la responsabilité humaine.

En 2002, à la demande de ses États membres (dont fait parti le Canada) et constatant que la santé des animaux est une composante fondamentale de leur bien-être, l’OIE a élargi son mandat pour y inclure les normes sur le bien-être animal.

Les premières normes intergouvernementales de l’OIE sur le bien-être animal ont été publiées en 2005.

Les normes adoptées portent sur le bien-être des animaux terrestres et des poissons d’élevage dans des configurations précises.

Elles sont régulièrement actualisées en fonction de l’évolution des connaissances scientifiques.

Les normes de l’OIE sont adoptées de manière consensuelle par l’Assemblée mondiale des Délégués nationaux de l’OIE, ce qui signifie que tous les États membres s’engagent à les appliquer au niveau national, indépendamment de leur situation culturelle et économique.

Les Cinq libertés animales

Les propriétaires d’animaux peuvent protéger les Cinq libertés animales en :

  1. Fournissant une nutrition appropriée

Prévenir la faim et la soif en fournissant de l’eau fraiche et des aliments afin d’assurer une santé vigoureuse.

  1. Offrant une socialisation appropriée

Donner la possibilité de passer du temps avec ou sans les membres de leur espèce en fonction de leurs besoins.

  1. Procurant un hébergementapproprié

Fournir un environnement approprié qui comprend un abri et une aire de repos confortable afin d’éviter l’inconfort.

  1. Fournissant des soins vétérinairesappropriés

Favoriser l’absence de douleurs, de blessures ou de maladies par la prévention ou un diagnostic et un traitement rapides.

  1. Permettant aux animaux de manifester un comportement normal

Promouvoir la possibilité d’exprimer un comportement normal en fournissant suffisamment d’espace, des installations adéquates ainsi que les outils et les accessoires nécessaires et en ne punissant pas les animaux lorsqu’ils manifestent des comportements indésirables.

Conclusion

Vous voulez que vos animaux soient heureux ? Vous devez alors protéger leurs cinq libertés fondamentales.

Toutes les provinces ont des organisations qui font la promotion et assurent la protection du bien-être animal. La plupart de ces organisations sont sous-financées et ont besoin de bénévoles et de dons. N’hésitez pas à les supporter.

Liens utiles

OIE Bien-être animal

http://www.oie.int/fr/bien-etre-animal/la-sante-animale-dun-coup-doeil/

Association canadienne des Médecins Vétérinaires : Semaine de la vie animale 2017

https://www.veterinairesaucanada.net/practice-economics/animal-health-week-current

Si jamais vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec un membre de l’équipe médicale de la Clinique (514-634-4190), qui se fera un plaisir de vous assister.

À propos de la clinique : La Clinique Vétérinaire Lachine offre un service personnalisé hors pair aux propriétaires d’animaux de compagnie de Lachine, LaSalle, Dorval et Pointe-Claire, mais aussi de tout l’Ouest-de-l’Île de Montréal (West Island) et de Laval, et ce, depuis 1982.
Publicités

FRUITS ET LÉGUMES : CE QUI EST SÉCURITAIRE ET CE QU’IL NE L’EST PAS POUR NOS CHIENS.

INTRODUCTION

Plusieurs aliments qui se retrouvent dans nos frigos et garde-manger ne devraient jamais être donnés à nos chiens. Par ailleurs, plusieurs des aliments familiers peuvent leur être offerts. Quels sont-ils? C’est ce que nous allons voir aujourd’hui.

Ce blogue portera principalement sur les chiens, car ils sont les plus susceptibles de manger toute sorte de choses, pour ne pas dire n’importe quoi!  Mais quand ce sera indiqué, nous ferons une parenthèse en ce qui a trait aux aliments qui ne devraient pas être consommés par nos chats, lapins et oiseaux.

FRUITS ET LÉGUMES

AVERTISSEMENT!

Attention, ce n’est pas parce que nous recommandons un fruit ou un légume, qu’on doit exagérer dans la quantité à donner…  On parle ici de petits morceaux, principalement utilisés comme gâteries.

Dans certains cas, nous pouvons en donner un peu plus, nous le verrons.

Par ailleurs, tous les chiens ne sont pas égaux. Certains ne tolèreront pas certains fruits ou légumes, car ils vont entraîner des vomissements. Si c’est le cas, abstenez-vous.

Pour ne pas déséquilibrer, la diète de nos chiens, la quantité de légumes et fruits doit être moins que 10 % de sa diète totale. De plus, à  cette quantité, les risques de causer des problèmes urinaires chez certains chiens prédisposés à faire de pierres dans la vessie sont presque nuls.berries-blueberries-raspberries-fruit-122442

Cependant, il pourrait y avoir des contrindications si votre chien souffre de certaines maladies, alors parlez-en à votre vétérinaire.

Fruits et légumes populaires qui ne présentent pas de problèmes :

-FRUITS

POMMES

  1. OK. Les pommes sont une excellente source de vitamines A et C, ainsi que des fibres. Ils sont pauvres en protéines et en matières grasses, ce qui en fait une bonne gâterie pour les chiens âgés.  Ne donnez pas le cœur à cause du risque d’étouffement.

BANANES

Ok. Mais en très petite quantité, car elles sont passablement caloriques.Les morceaux de bananes séchées peuvent être utilisés comme gâteries pour les lapins.

OK pour les oiseaux, mais en très petite quantité.

MELON D’EAU

Ok. Très populaire durant la belle saison, on peut en donner de petits morceaux, mais on doit enlever l’écorce et les graines.

OK pour les oiseaux.

PETITS FRUITS (Fraises, bleuets, framboises)

Ok. Encore une fois avec modération pour les framboises et les fraises à cause du sucre. Il est capital de bien laver les petits fruits avant de les offrir.

Les fraises déshydratées peuvent être offertes avec parcimonie aux lapins comme gâterie.

ORANGES ET CLÉMENTINES

Ok. Sans la pelure et les pépins.

Les agrumes sont d’excellents fruits à offrir à vos oiseaux

KIWI

Ok. Mais sans la pelure.

Le meilleur fruit à offrir à vos oiseaux et à vos cochons d’Inde (à cause de la Vitamine C).

-LÉGUMES

BROCCOLI

  1. OK. Mais en petite quantité, car peut entraîner des vomissements à cause des isothiocyanates qu’ils contiennent et qui peuvent causer des irritations gastriques.

CONCOMBRE ET CÉLERI

Ok. Très peu caloriques.

CAROTTES

Ok. Mais avec modération à cause du contenu en sucre.

TOMATES

  1. OK. Mais assurezz-vous que ce ne soit uniquement le fruit qui soit offert et non la tige qui contient de la solanine, qui peut être toxique lorsqu’ingéré en grande quantité.

FÈVES VERTES

  1. OK. En quantité limitée. Certains chiens les préfèrent al dente!

Fruits et légumes populaires qui devraient être évités:

-FRUITS

RAISINS (et groseilles)

NON!  Les raisins peuvent causer des insuffisances rénales aigües.

Tous les types de produits contenant des raisins ou des raisins secs (y compris le jus de raisin, les mélanges de randonneurs, les bagels, etc.) peuvent provoquer une insuffisance rénale. Même bio, sans pesticides, les raisins cultivés dans les jardins domestiques peuvent entraîner une toxicité. Bien que le mécanisme d’action ne soit pas clairement compris, ces fruits peuvent entraîner une anorexie, des vomissements, une diarrhée et une insuffisance rénale aigüe potentiellement sévère (qui se développe plusieurs jours plus tard). La toxicité n’est pas nécessairement dépendante de la dose, et des symptômes peuvent se produire même avec de petites ingestions.

CERISES

Non. En fait, le fruit lui-même n’est pas toxique, mais les feuilles, les tiges et les noyaux contiennent du cyanure. Cependant, les quantités ne sont pas élevées et les noyaux doivent être broyés afin de libérer les précurseurs toxiques…

Alors par précaution, on est mieux de les éviter.

AVOCAT

Non. Le noyau, la peau et les feuilles d’avocats contiennent de la persine, une toxine qui provoque souvent des vomissements et de la diarrhée chez les chiens. L’intérieur charnu du fruit n’a pas autant de persine que le reste de la plante, mais c’est encore trop pour les chiens.

Très toxique pour les oiseaux et les lapins. Donc à éviter.

-LÉGUMES

KALE

Non. Car de très petites quantités peuvent causer des vomissements chez certains chiens et nous .ne savons pas pourquoi

CHAMPIGNONS

Non. Évitez les champignons sauvages, il y en a trop de toxiques. À moins d’être un mycologue expérimenté, vaut mieux être prudents.

Quant aux champignons vendus dans le commerce, les champignons de Paris seraient OK et selon plusieurs mycologues, les seuls pouvant être mangés crus de façon sécuritaire.

Principe de précaution : ne pas donner de champignons.

ASPERGES

Non. Mais pas parce qu’elles sont toxiques. Crues , elles sont trop ligneuses et difficiles à mâcher et cuites, elle sont molles et présentent peu d’intérêt alimentaire. Ce n’est pas le meilleur légume.

OIGNON, AIL, POIREAU, CIBOULETTE

Non. Peuvent provoquer de l’irritation gastro-intestinale et pourraient conduire à  des lésions des globules rouges : anémie.

Bien que les chats soient plus sensibles, les chiens sont également à risque si une grande quantité est consommée. Une faible dose occasionnelle, comme ce qui peut être trouvé dans les aliments ou des friandises pour animaux de compagnie, ne sera probablement pas  un problème, mais par précaution, on ne devrait pas en donner à nos animaux.

NOIX DE MACADAM

Non. Les noix de macadam sont couramment utilisées dans de nombreux biscuits et bonbons. Cependant, ils peuvent causer des problèmes pour votre chien. Ces noix peuvent causer de la faiblesse, dépression, vomissements, tremblements et de la fièvre chez les chiens. Les signes apparaissent généralement dans les 12 heures suivant l’ingestion et durent environ de 12 à 48 heures.

Lien utile :

Centre antipoison Pet Poison Helpline ( en anglais)

http://www.petpoisonhelpline.com/

Si jamais vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec un membre de l’équipe médicale de la Clinique (514-634-4190), qui se fera un plaisir de vous assister.

À propos de la clinique : La Clinique Vétérinaire Lachine offre un service personnalisé hors pair aux propriétaires d’animaux de compagnie de Lachine, LaSalle, Dorval et Pointe-Claire, mais aussi de tout l’Ouest-de-l’Île de Montréal (West Island) et de Laval, et ce, depuis 1982.

SOINS DENTAIRES CHEZ LE LAPIN

Tout comme beaucoup d’enfants, votre lapin a-t-il besoin de soins orthodontiques? Aussi curieux que cela puisse sembler, la malocclusion dentaire chez le lapin, c’est un problème important et qui est souvent sous-diagnostiqué.

La mauvaise apposition des dents  est une des principales causes de la perte d’appétit chez le lapin.

Les origines de la malocclusion sont multiples.  On parle principalement de causes génétiques, de traumas et d’abcès dentaires. animal-1846462_960_720

La diète des lapins est très abrasive, ce qui a pour effet  d’user les dents lors de la mastication.   Afin de compenser cette usure, les dents des lapins et des herbivores poussent continuellement.  Les molaires sont alignées de telle sorte que les surfaces d’usure sont plates avec des rebords tranchants, ce qui permet une mastication efficace de la nourriture fibreuse. Les dents doivent être apposées correctement pour permettre une usure égale au niveau maxillaire et au niveau mandibulaire.

Les lapins atteints de malocclusion présentent généralement une salivation excessive, de l’anorexie et une perte de poids. L’anorexie est fréquemment progressive.  L’animal cesse tout d’abord de manger sa moulée, puis son foin, puis finalement ses légumes verts.  Souvent, l’animal semble intéressé par sa nourriture.  Il va même jusqu’à mettre de la nourriture dans sa gueule, pour la laisser tomber peu de temps après.  Les propriétaires mentionnent souvent que ces lapins grincent des dents.

La perte d’appétit doit être adressée rapidement chez le lapin, parce que si elle persiste trop longtemps, elle peut entraîner le décès de l’animal.

Pour établir un diagnostic précis, votre vétérinaire va souvent devoir endormir votre lapin, particulièrement si sa gueule est pleine de salive et qu’un problème au niveau des dents arrière est soupçonné.

Selon le type de problème, son origine et sa localisation, des traitements seront suggérés.  Certains cas avancés peuvent parfois être soulagés, mais ne peuvent être guéris de façon permanente.  Certains lapins nécessiteront des visites régulières chez leur vétérinaire.

Alors la meilleure solution, c’est la prévention.  Offrez une nourriture riche en fibre contenant une bonne quantité de foin, idéalement de mil ainsi que des légumes verts en feuille de bonne qualité.

Lorsque c’est possible, faites l’acquisition du lapin chez un éleveur qui est réputé pour produire des animaux exempts de malocclusion.  Et finalement, à la suite de l’achat du lapin, faites-le examiner immédiatement par votre vétérinaire afin de vous assurer qu’il soit exempt d’anomalies congénitales et d’infection.

Si jamais vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec un membre de l’équipe médicale de la Clinique (514-634-4190), qui se fera un plaisir de vous assister.

À propos de la clinique : La Clinique Vétérinaire Lachine offre un service personnalisé hors pair aux propriétaires d’animaux de compagnie de Lachine, LaSalle, Dorval et Pointe-Claire, mais aussi de tout l’Ouest-de-l’Île de Montréal (West Island) et de Laval, et ce, depuis 1982.

Boutique en ligne.

Saviez-vous que vous pouvez désormais profiter des avantages de la livraison à domicile des médicaments et des diètes sur ordonnance pour votre animal de compagnie, ainsi que d’une vaste gamme de produits en vente libre? Nous sommes certains que vous apprécierez le confort d’acheter en ligne les médicaments et les produits pour vos animaux, ainsi que la commodité de les faire livrer directement à votre domicile. Notre personnel compétent et expérimenté est prêt à vous aider à trouver les meilleurs produits sanitaires pour votre animal de compagnie. Nous nous engageons à étendre ce service en livrant des produits de grande qualité et approuvés par les médecins vétérinaires directement à votre porte.

Connectez-vous dès maintenant pour réapprovisionner les produits de votre animal de compagnie ou vérifier l’état de votre commande. e-commerce-402822_960_720

Si vous êtes un client enregistré, accédez à votre compte en utilisant le lien fourni dans votre courriel de rappel de réapprovisionnement, ou en inscrivant vos coordonnées dans la boîte de connexion sur cette page.

Si notre boutique en ligne est toute nouvelle pour vous, veuillez nous contacter et nous serons ravis de vous enregistrer. Ou cliquez sur le lien ci-contre pour nous faire savoir que vous souhaitez vous enregistrer afin de recevoir un mot de passe pour notre vitrine en ligne.

S’inscrire à Ma Vitrine Vétérinaire

Si jamais vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec un membre de l’équipe médicale de la Clinique (514-634-4190), qui se fera un plaisir de vous assister.

À propos de la clinique : La Clinique Vétérinaire Lachine offre un service personnalisé hors pair aux propriétaires d’animaux de compagnie de Lachine, LaSalle, Dorval et Pointe-Claire, mais aussi de tout l’Ouest-de-l’Île de Montréal (West Island) et de Laval, et ce, depuis 1982.

Alimentation des cochons d’Indes

Les cochons d’Inde aiment manger, en santé, ils ont un très bon appétit. Il est important de leur offrir une alimentation de qualité. Tout comme nous, ils sont incapables de fabriquer eux-mêmes la vitamine C, il faut donc leur donner des aliments riches en vitamine C et même leur donner un supplément sur une base quotidienne.

Un cochon d’Inde qui ne reçoit pas de supplément ou une nourriture riche en vitamine C épuise rapidement ses réserves et peut développer le scorbut, une maladie directement reliée à cette déficience.

Les cochons d’Inde aiment manger, en santé, ils ont un très bon appétit. Il est important de leur offrir une alimentation de qualité.

Les cochons d’Inde aiment manger, en santé, ils ont un très bon appétit. Il est important de leur offrir une alimentation de qualité.

Les vétérinaires de la Clinique Vétérinaire Lachine recommandent de nourrir votre cochon d’Inde comme suit :

  1. La fibre est une partie très importante de sa diète quotidienne. Du foin de bonne qualité comme le foin de mil devrait être offert à volonté.
  2. La moulée n’est pas essentielle si l’on fournit suffisamment de verdure et de foin, mais elle peut être ajoutée en quantité modérée, soit environ 1/4 de tasse (~ 60 ml) par jour. Évitez les diètes contenants des grains (maïs, tournesol, etc.).
  3. Offrez-lui une variété de légumes verts de qualité, comme les têtes de carottes, laitue romaine, laitue frisée, persil frais, herbes fraîches, pissenlit, le poivron, le fenouil, etc. Vous pouvez lui offrir des fruits en petite quantité. Il aimera la banane, la pomme, la fraise, la framboise.
  4. Évitez tout supplément vitaminique (sauf la vitamine C) ou minéral. De même que les gâteries à base de produits laitiers.
  5. Donnez-lui de la vitamine C tous les jours. Vous pouvez dissoudre 1/4 de comprimé de 1000 mg de vitamine C soluble (RedoxonMD) dans une tasse d’eau (250 ml).
  6. Si votre cochon d’Inde refuse de boire par lui-même, offrez-lui 2.5 ml de cette solution: dissoudre 1/4 de comprimé de 1000 mg de vitamine C soluble (Redoxon®) dans 1/4 de tasse d’eau. N’oubliez pas de changer cette solution chaque jour.
  7. Vous pouvez également lui offrir les comprimés de vitamine C de la marque Oxbow®. À raison de 1 comprimé par jour.

Si jamais vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec un membre de l’équipe médicale de la Clinique (514-634-4190), qui se fera un plaisir de vous assister.

À propos de la clinique : La Clinique Vétérinaire Lachine offre un service personnalisé hors pair aux propriétaires d’animaux de compagnie de Lachine, LaSalle, Dorval et Pointe-Claire, mais aussi de tout l’Ouest-de-l’Île de Montréal (West Island) et de Laval, et ce, depuis 1982.

Alimentation des hérissons

La diète de base d’un hérisson devrait consister: d’une nourriture réduite en gras, relativement élevée en protéines et riche en fibres.  Une nourriture équilibrée de qualité spécialement conçue pour les hérissons serait idéale.  En remplacement, les vétérinaires de Lachine vous recommandent l’alimentation quotidienne suivante:

-Selon le poids de l’animal, donner 1 à 2 cuillières à table de nourriture pour chats moins actifs ou légères (Royal Canin contrôle poids ou W/D de Hill’s).

La diète de base d'un hérisson devrait consister: d'une nourriture réduite en gras, relativement élevée en protéines et riche en fibres.

La diète de base d’un hérisson devrait consister: d’une nourriture réduite en gras, relativement élevée en protéines et riche en fibres.

-Pour les hérissons en croissance ou en gestation vous pouvez leur donner la même nourriture, mais à volonté.

-En plus de cette diète de base, vous pouvez donner 1 à 2 cuillères à thé de nourriture humide (soient les mêmes diètes nommées plus haut, mais en format canne, de la viande bouillie, du fromage cottage réduit en gras ou des oeufs).

-1/2 cuillère à thé de fruits (bananes, pommes, poires, bleuets, fraises …) ou de légumes (carottes cuites, courges, pois, tomates, laitue romaine, frisée…).

-Comme gâteries vous pouvez donner des vers de farine, criquets, vers de terre. Vous pouvez les cacher sous le substrat pour les inciter à chercher.

-La nourriture périssable doit être donnée en soirée pour éviter les pertes.

-Le hérisson peut être lent à accepter de la nouvelle nourriture, il faut faire tout changement de façon graduelle. N’oubliez pas, de l’eau fraîche doit être disponible en tout temps.

Pour plus d’information, n’hésitez pas à consulter les vétérinaires de Lachine.

À propos de la clinique : La Clinique Vétérinaire Lachine offre un service personnalisé hors pair aux propriétaires d’animaux de compagnie de Lachine, LaSalle, Dorval et Pointe-Claire, mais aussi de tout l’Ouest-de-l’Île de Montréal (West Island) et de Laval, et ce, depuis 1982.

Le picage chez les oiseaux de compagnie

Qu’est-ce que le picage? 

Il s’agit d’un comportement où l’oiseau s’endommage ou s’arrache les plumes et peut parfois se créer des plaies cutanées.

Pourquoi mon oiseau s’arrache-t-il les plumes? 

Dans tous les cas, l'alimentation et les conditions de garde devront être modifiées lorsqu'elles ne sont pas optimales.

Dans tous les cas, l’alimentation et les conditions de garde devront être modifiées lorsqu’elles ne sont pas optimales.

La présence de picage signifie que l’oiseau est inconfortable, sans toutefois que cela soit spécifique d’une maladie.  Il existe une grande variété de causes de picage, autant médicale que comportementale.

Causes médicales Causes non-médicales
-Environnement inadéquat (poussière, fumée, etc) -Environnement stressant
-Infection cutanée (bactéries, parasites, levures, virus) -Manque de stimulation (ennui)
-Infection interne (bacteries, parasites, levures, virus) -Manque de socialisation
-Kyste -Anxiété
-Tumeur -Manque de sommeil
-Blessure -Comportement sexuel
-Croissance anormale des plumes -Mue
-Hypersensibilité ou irritation -Taille d’aile inadéquate
-Autre problème systémique
Déficience nutritionnelle

Comment déterminer la cause? 

Le vétérinaire doit obtenir le plus d’informations possible sur les conditions de vie et le passé de votre oiseau pour pouvoir découvrir l’origine du picage. Bien souvent, des tests sont nécessaires pour s’assurer que votre oiseau n’a pas une infection ou autre condition médicale. Des radiographies, prise de sang, analyse de fientes et autres tests pourraient être nécessaires.

Comment éliminer ce comportement?

Si un problème médical est diagnostiqué, un traitement sera prescrit pour résoudre la condition. Dans tous les cas, l’alimentation et les conditions de garde devront être modifiées lorsqu’elles ne sont pas optimales.  Dans certains cas, il sera nécessaire d’installer un collier élisabéthain au cou de votre oiseau pour éviter qu’il ne se blesse. Certains oiseaux souffrant d’anxiété doivent recevoir une médication. Des recommandations adaptées à la condition de votre oiseau vous seront faites.

Comment stimuler mon oiseau?

Dans la nature, les oiseaux voyagent de longues heures par jour et passent une bonne partie de la journée à rechercher leur nourriture. Ils vivent en groupes sociaux et interragissent beaucoup entre eux. C’est lorsque ces besoins naturels de fouiller et de socialiser ne sont pas comblés qu’un oiseau peut rediriger son énergie sur un toilettage excessif. Pour son équilibre psychologique, on doit tenir l’oiseau occupé: c’est l’enrichissement.

1- Faire travailler votre oiseau pour obtenir sa nourriture: Cacher de la nourriture dans une boule de papier ou une boîte en carton. Suspendre la nourriture à partir d’un perchoir, mettre des jouets non comestibles dans les mangeoires.

2- Fournir des jouets variés. Offrir les jouets en alternance: les oiseaux, comme les enfants, se lassent vite d’un jouets qu’ils ont depuis longtemps. Offrir des jouets de différente couleur, texure et matériel.

3- Passer le plus de temps possible avec votre oiseau. Installez la cage dans un endroit oì il vous verra et où vous pourrez lui parler (éviter la cuisine). Installer un perchoir à votre hauteur pour que votre oiseau puisse vous suivre. Évitez de le laisser se percher sur votre épaule. Apprenez-lui des commandes de base (reste, monte, parle etc).

Quoi faire devant un oiseau qui fait du picage? 

1- Ignorer le comportement indésirable. Le fait d’aller vers l’oiseau quand il s’arrache des plumes lui apprend qu’il aura de l’attention de votre part s’il continue le comportement de picage. Le réprimander n’est jamais une bonne option car celà augmentera son niveau d’anxiété.

2- Détourner son attention. Lui faire éxécuter une commande (ex; monter, prendre un objet etc).

3- Bien suivre l’évolution de sa condition. Si vous notez l’appararition de plaies, contactez rapidement votre vétérinaire.

Le picage est un problème qui peut parfois être frustrant pour un propriétaire d’oiseau. Il faut avant tout rester patient et optimiste. Chez certains oiseaux, il faudra un bon moment avant de résoudre le problème. Plus la situation est chronique, plus elle est difficile à règler, d’où l’importance de consulter votre vétérinaire rapidement.

Des idées pour enrichir l’environnement de votre oiseau (en anglais seulement).  http://foragingforparrots.com

Le DVD Captive foraging est disponible en location à la clinique.

À propos de la clinique : La Clinique Vétérinaire Lachine offre un service personnalisé hors pair aux propriétaires d’animaux de compagnie de Lachine, LaSalle, Dorval et Pointe-Claire, mais aussi de tout l’Ouest-de-l’Île de Montréal (West Island) et de Laval, et ce, depuis 1982.