Archives pour la catégorie Lapin

LE LAPIN DÉMYSTIFIÉ

De tous les NAC (nouveaux animaux de compagnie) que nous voyons régulièrement à la clinique, le lapin est maintenant le plus courant. Sa popularité n’est pas difficile à comprendre. C’est un animal charmant, intelligent et un excellent animal de compagnie. Cependant, beaucoup de nouveaux propriétaires de lapins sont parfois désappointés par leur nouvelle acquisition. La plupart du temps parce qu’ils étaient peu ou pas informés sur le mammifère aux longues oreilles. La House rabbit society (http://www.rabbit.org/) a publié un document qui démystifie plusieurs fausses idées préconçues sur les lapins. Cet organisme international à but non lucratif, vise à sauver les lapins abandonnés et à éduquer le public sur le comportement des lapins et les soins à leur donner. En voici les grandes lignes.B61DBBA8-0C39-414F-818A-86577C57DD99

1.​  Les lapins sont des animaux qui requièrent peu d’entretien.

Bien que les propriétaires de lapins n’ont pas à leur faire faire de balades comme les propriétaires de chiens doivent le faire avec leur animal, il est faux de penser que les lapins ne requièrent pas de soins. Leurs cages doivent être nettoyées tous les jours et des légumes frais doivent leur être offerts. On doit leur faire faire de l’exercice tous les jours, ils doivent être brossés fréquemment… Bref, ils requièrent beaucoup d’attention de la part de leurs propriétaires.

2.  ​La longévité des lapins est courte et conséquemment l’implication des propriétaires est minime.

Nos clients sont souvent surpris quand nous leur annonçons que leur lapin va vivre entre 7 à 10 ans. Plusieurs de nos patients ont plus de douze ans. Ça commence à ressembler à la longévité de certaines races de chiens.

3.​  Les lapins ne nécessitent pas de soins vétérinaires.

Rien de plus faux. Les lapins des deux sexes doivent être stérilisés. Des examens annuels sont essentiels pour éviter des problèmes de santé qui pourraient mettre en péril leur survie. Les problèmes dentaires ne sont pas rares, particulièrement chez les spécimens les plus âgés.

4.  ​Les lapins sont plus heureux dans un clapier à l’extérieur de la maison.

Pendant la belle saison, plusieurs propriétaires de lapins vont les installer dans des enclos dans le jardin arrière de la maison. Ces lapins sont souvent oubliés, voire négligés. Ils peuvent, tout comme nous être incommodés par les températures extrêmes, les moustiques et les tiques. Ils peuvent également devenir des proies pour les animaux sauvages.

5.​  Les lapins ne sont pas des animaux « propres » et dégagent une forte odeur.

Les lapins sont aussi propres que les chats et se lavent constamment. Une fois stérilisés, ils ne dégagent aucune odeur. Ils peuvent être entraînés à aller faire leurs besoins dans un bac à litière, pourvu qu’elle soit propre et invitante.

6.​  Les lapins adorent se faire prendre.

Bien que plusieurs lapins « tolèrent » les manipulations, beaucoup détestent se faire prendre. Il y a une dizaine d’années, nous avions un lapin comme mascotte à la clinique. Gaston était aussi affectueux qu’un chat ou un chien. Quand nous arrivions à la clinique le matin, il gambadait autour de nous. Il était fou de joie de nous revoir. Mais il ne fallait pas essayer de le prendre. Ça le rendait furax. Pas exactement le candidat pour quelqu’un qui veut câliner son animal.

7.​  Les lapins peuvent vivre dans de petites cages.

Les lapins ont des pattes arrière musclées, faites pour courir (et se sauver…). Conséquemment, ils ont besoin de beaucoup d’espace pour pouvoir faire de l’exercice.

8.​  Les lapins peuvent être laissés seuls pendant quelques jours quand les propriétaires sont à l’extérieur.

Les lapins ont besoin de supervision quotidienne. Une petite diarrhée qui serait bénigne pour un chat ou un chien peut être rapidement mortelle chez un lapin. La perte d’appétit, même pour 24-48 heures peut-être mortelles chez un lapin. Lors d’absences pour un weekend, les lapins doivent être laissés dans une pension ou une clinique vétérinaire où le personnel est familiarisé avec les lapins.

9.​  L’alimentation des lapins est simple : un bol de moulée et une carotte de temps en temps.

L’aliment le plus important de l’alimentation des lapins est le foin. Il devrait être offert librement. Les légumes verts frais en feuilles sont aussi très importants. La moulée ne devrait être offerte qu’en très petite quantité.

Si tous les futurs proprios de lapins étaient au courant de ces faits fondamentaux concernant leur futur animal, ils ne seraient pas surpris de noter que Bugs Bunny est bien différent de Garfield.

Si jamais vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec un membre de l’équipe médicale de la Clinique (514-634-4190), qui se fera un plaisir de vous assister.

À propos de la clinique : La Clinique Vétérinaire Lachine offre un service personnalisé hors pair aux propriétaires d’animaux de compagnie de Lachine, LaSalle, Dorval et Pointe-Claire, mais aussi de tout l’Ouest-de-l’Île de Montréal (West Island) et de Laval, et ce, depuis 1982.

 

Publicités

UTILISATION DU CANNABIS CHEZ LES ANIMAUX DE COMPAGNIE ET LES EFFETS NOCIFS DE LA FUMÉE SECONDAIRE CHEZ LES ANIMAUX.

À moins de vivre sur une autre planète, tout le monde le sait que la consommation de cannabis à des fins récréatives, est légale au Canada et plusieurs se réjouissent de la possibilité d’utiliser cette drogue à des fins thérapeutiques chez leurs animaux.

Une mise au point s’impose. C’est ce que la Clinique Vétérinaire Lachine et son équipe médicale composées de médecins vétérinaires, de techniciennes en santé animale, de réceptionniste et de personnel de soutien, désirent faire aujourd’hui.6891F3A9-7C01-40FD-8F60-BD0D369C3B8C

DES MÉDICAMENTS VÉTÉRINAIRES À BASE DE CANNABIS AU CANADA?

Bien que des préparations fassent l’objet de demande d’homologation auprès de la Direction des médicaments vétérinaires (DMV) de Santé Canada, aucun médicament vétérinaire à base de cannabis, quel que soit le principe actif (THC ou CBD), n’est actuellement approuvé pour utilisation thérapeutique vétérinaire au Canada.

Voici le résumé du processus habituel d’homologation de médicaments vétérinaires :

– Armé de résultats de recherche fondamentale et clinique une compagnie fait une demande d’homologation auprès des autorités de la Direction des médicaments vétérinaires de Santé Canada.
– Si les autorités de Direction des médicaments vétérinaires déterminent que les documents produits par la pharmaceutique sont adéquats. S’en suivent une homologation officielle et l’attribution d’un DIN (numéro d’identification de drogue).
– Commercialisation.

 

L’UTILISATION DE MÉDICAMENTS NON HOMOLOGUÉS CHEZ LES ANIMAUX DE COMPAGNIE

Dans certaines situations, les vétérinaires ont le droit de prescrire un médicament hors homologation.

Cependant les ordres professionnels provinciaux, stipulent clairement que les propriétaires doivent être informés que le médicament n’est pas homologué pour cette espèce et que son utilisation se base sur les données scientifiques actuelles.

La clinique vétérinaire Lachine est un bon exemple d’une telle situation :

Aucun médicament homologué n’existe pour une grande partie de nos patients : c’est-à-dire les animaux exotiques et les oiseaux.

Or la littérature scientifique regorge d’articles concernant l’utilisation de médicament chez ces espèces et qui justifient une utilisation sécuritaire chez ces animaux. Nous en informons donc nos clients.

L’UTILISATION DE MÉDICAMENTS À BASE DE CANNABIS NON HOMOLOGUÉS CHEZ LES ANIMAUX DE COMPAGNIE

À ce jour, il y a peu d’articles scientifiques qui justifient l’utilisation du cannabis chez les animaux.

Ce n’est donc pas de la mauvaise volonté de la part des vétérinaires de la Clinique Vétérinaire Lachine (et les autres) si nous ne prescrivons pas de cannabis à des fins thérapeutiques.

Nous ne connaissons pas les doses thérapeutiques, le type d’agent actif qui doit être utilisé, sa forme, sa biodisponibilité, le rapport THC/cannabidiol efficace chez les différentes espèces animales.

PRINCIPE DE PRÉCAUTION

D’ici à ce que la science confirme son efficacité et son innocuité chez les animaux, les vétérinaires devraient s’abstenir de prescrire ce type de médicament, d’autant plus qu’en lieu et place du cannabis et de ses dérivés, des médicaments homologués ou dont l’usage vétérinaire est reconnu par la science sont déjà offerts aux vétérinaires et aux propriétaires d’animaux de compagnie.

Si vous consommez du cannabis, quelle que soit sa forme, demeurez très prudents et assurez-vous de le conserver hors d’atteinte de vos animaux de compagnie. Avant même sa légalisation, le cannabis constituait déjà, en 2017, la troisième cause d’intoxication chez les chiens au Québec.

Les produits de consommation, tels que les brownies et les muffins, sont particulièrement attirants pour les animaux de compagnie et représentent un réel danger d’intoxication notamment lorsqu’ils contiennent du beurre de cannabis riche en THC.

Encore une fois, restez vigilants et gardez ces appétissants produits hors de portée de vos animaux, qu’ils renferment ou non du cannabis. Il en va de leur santé et de leur sécurité. Vaut mieux prévenir que guérir.

Si vous soupçonnez votre animal d’avoir ingéré du cannabis ou une substance en contenant et désirez en savoir plus sur les symptômes d’intoxication et les démarches à suivre, n’hésitez jamais à consulter votre médecin vétérinaire.

Si jamais vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec un membre de l’équipe médicale de la Clinique (514-634-4190), qui se fera un plaisir de vous assister.

À propos de la clinique : La Clinique Vétérinaire Lachine offre un service personnalisé hors pair aux propriétaires d’animaux de compagnie de Lachine, LaSalle, Dorval et Pointe-Claire, mais aussi de tout l’Ouest-de-l’Île de Montréal (West Island) et de Laval, et ce, depuis 1982.

LA STIMULATION MENTALE CHEZ LES ANIMAUX DE COMPAGNIE

INTRODUCTION

Peu de gens le réalisent, mais la stimulation mentale est très importante chez les animaux.
L’ennui est le pire ennemi des animaux de compagnie, particulièrement les chiens, chats et oiseaux. Un manque d’exercice et de stimulation mentale est souvent à l’origine de troubles du comportement :
o Aboiement excessif
o Destruction
o Pica (ingestion d’items non comestibles)
o Comportement de destruction des plumes (picage chronique)
o Comportements compulsifs/obsessionnels : léchage excessif chez les chats

Certains animaux ont besoin de plus de stimulation et de plus d’exercice que d’autres :
o Chiens de chasse (ex. : braque allemand)
o Chiens de berger (ex. : border collie)
o Certaines races de chats comme les siamois et les bengales
o Certaines races de perroquets comme les gris d’Afrique, les aras, les inséparables, les cacatoès

Ce ne sont que quelques exemples et il y a aussi des individus qui de prime abord ne semblent pas nécessiter de beaucoup de stimulation, mais qui en demandent beaucoup.

Il existe deux principales façons de stimuler les animaux : l’exercice et le jeu. Parfois, le jeu est l’exercice.

EXEMPLES DE JEUX POUR CHIENS

Sur le blogue de la SPCA de Montréal et qui porte le titre de dix jeux pour votre chien (voir lien), il est mentionné que en termes de dépense énergétique, 15 minutes de stimulation mentale équivalent à 1 heure de course pour votre chien !
Nous n’avons malheureusement pas pu valider cette information, mais elle est néanmoins intéressante. C’est un peu difficile à croire si on compare avec 60 minutes de jogging chez un humain (540 calories) et 15 minutes de Scrabble.

Alors voici 3 exemples de jeux, tirés du blogue de la SPCA

1. Balle distributrice de nourriture : c’est une boule dotée de trous, que l’on remplit de nourriture (croquettes). Au début, on remplit la boule pour que le chien apprenne rapidement comment ça fonctionne, par la suite on peut mettre la portion qui devrait être mangée pendant la période de temps choisie.

2. La pinata pour chiens. Insérez des croquettes dans un contenant vide (p. ex. : carton de lait ou rouleau de papier de toilette). Assurez-vous que le chien ne mange pas de carton et que toutes les ouvertures sont bouchées.

3. Le cache-cache : Montrez à votre chien sa gâterie préférée, puis cachez-la dans un endroit facilement accessible, par exemple dans le coin d’une pièce pour commencer, puis derrière une porte.

Il y en a sept autres exemples. On mentionne à la fin de l’article de surveillez votre chien lorsqu’il s’amuse avec des objets afin qu’il n’ingère pas de matériaux. Si votre animal est possessif avec sa nourriture, tenez les inconnus ou les enfants à distance lors de ce type d’activités.

EXEMPLES DE JEUX POUR CHATS

Voici 3 exemples de jeux pour chats, tirés du blogue de la SPCA (voir le lien pour les détails).

Le chat est un animal principalement nocturne et que conséquemment on doit lui proposer des activités durant le jour afin qu’il dorme la nuit.7A226D9C-EC65-403F-970B-8FEADCA0C06F

1. Les jouets de la marque Aïkiou : Remplissez le jouet de croquettes ou de nourriture en conserve. Pour rendre la tâche plus difficile, congelez-le avant de le donner à votre chat ou suspendez-le à une poignée de porte à l’aide d’une corde.

2. La balle distributrice SlimCat : même principe que pour les chiens. La première fois, remplissez la balle de croquettes à ras bord afin que celles-ci en ressortent facilement lorsque votre chat la fera rouler. Au bout de quelque temps, votre animal s’amusera tout seul pour de longs moments.

Dans le même ordre d’idée, il existe un jeu qui est fait en forme de cylindre troué et qui a pour nom Pipolino.

3. Le Frolicat Flik (corde qui imite le mouvement de la queue d’une souris) et le Frolicat Pounce (imite le mouvement d’une souris qui tourne en rond).

EXEMPLES DE JEUX POUR PERROQUETS

1. Boule transparente et qui est dotée de trous, dans laquelle une récompense stimulante est placée (graines, arachide, fruit séché…). Cette boule est attachée par une chaîne sécuritaire au-dessus de la cage et pend près d’un perchoir.

2. Morceau de pin blanc non traité, de la taille appropriée à l’oiseau visé, dans lequel on perce des trous et on insère dans les trous des graines mélangées avec du beurre d’arachide.

EXEMPLES DE JEUX POUR LAPINS

1. Timoty Club Bungalow de la compagnie Oxbow : Maison pour lapin tressée en foin. En plus de pouvoir s’y cacher, le lapin peut la grignoter.

2. Tout simplement sortir le lapin de sa cage (sous supervision) et cacher sa nourriture préférée. Même principe que le jeu de la cachette avec votre chien mentionné pour les chiens.

CONCLUSION

Pour les néophytes, ça peut sembler ridicule d’acheter des jouets pour stimuler mentalement son animal de compagnie, quel qu’il soit. Sachez qu’il en est de même pour les animaux de jardins zoologiques et Dieu sait que ces animaux ont besoin de beaucoup de stimulation mentale pour leur faire oublier leur captivité.

LIENS UTILES

Comment occuper votre chat
Comment occuper votre chat

Dix jeux pour occuper votre chien
Dix jeux pour occuper votre chien

Aikiou
https://aikiou.com/fr/

Si jamais vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec un membre de l’équipe médicale de la Clinique (514-634-4190), qui se fera un plaisir de vous assister.

À propos de la clinique : La Clinique Vétérinaire Lachine offre un service personnalisé hors pair aux propriétaires d’animaux de compagnie de Lachine, LaSalle, Dorval et Pointe-Claire, mais aussi de tout l’Ouest-de-l’Île de Montréal (West Island) et de Laval, et ce, depuis 1982.

LA BAIGNADE AVEC LES CHIENS PENDANT L’ÉTÉ

INTRODUCTION

L’été est bien installé et qui dit été dit vacances. Beaucoup de propriétaires de chiens vont amener leur compagnon avec eux. Plusieurs auront comme destination, un endroit de villégiature doté d’un lac ou même d’une plage. D’autres chanceux, vont profiter de la piscine familiale.
La baignade en eau libre ou en piscine peut-elle causer des problèmes de santé aux chiens ?

CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES

Tous les chiens ne sont pas tous aussi habiles dans l’eau et plusieurs ne sont pas de bons nageurs.
• Ex. : Teckel (chien saucisse) et les Bulldogs. Les teckels ont de très petites pattes, ce qui ne leur permet pas d’avoir une nage optimale.

Tous les chiens ne vont pas nécessairement aimer nager, alors il faut parfois les habituer graduellement, à l’aide de renforcement positif.

Certaines races brachycéphaliques (nez plat, voies respiratoires partiellement obstruées) ont plus de difficulté à composer avec la nage.
• Ex. : Bulldog anglais, carlin.

Vestes de flottaison:
• Elles sont essentielles si votre chien vous accompagne en bateau, que ça soit dans un lac ou sur la mer.
• Elles sont particulièrement importantes chez certaines races de chien qui ne sont pas reconnues pour êtres de bons nageurs : races à nez court, genre Bulldog anglais et français, pékinois, carlin…
• Même pour de bons nageurs, un accident peut survenir en pleine nuit ou même en plein jour si le plan d’eau est agité.
• Prudence si l’eau du plan d’eau est très froide, comme plusieurs rivières des Laurentides. Les chiens qui y restent trop longtemps peuvent souffrir d’hypothermie et la noyade peut survenir.
• Elles sont essentielles pour les rivières, particulièrement si le courant est puissant.

EAU DOUCE (LACS ET RIVIÈRES)

Algues bleues
Surtout observées plus tard en été lorsqu’il a fait chaud, que le niveau d’eau a baissé. L’ingestion de ces algues peut être toxique, voire mortelle pour les chiens qui boivent de l’eau contaminée.
Vous devriez toujours avoir de l’eau pour faire boire votre chien. Mieux il sera hydraté, moins il sentira le besoin de boire de l’eau du lac ou de la rivière.

Bactéries
Il y a souvent des bactéries de surface dans les lacs et lorsqu’il fait très chaud, il arrive même que ces bactéries puissent rendre malades nos chiens (ex. : coliformes fécaux)
La plupart des provinces ont des sites internet qui permettent aux gens de vérifier la qualité de l’eau des plans d’eau avant d’aller s’y baigner. Le ministère du Développement durable, Environnement et Lutte contre les changements climatiques Québec a un site pour informer les baigneurs de la qualité des eaux (le lien sera mis sur le site internet de l’émission).

Otites
Après la baignade, il est recommandé de nettoyer les oreilles avec une solution nettoyante pour les oreilles d’animaux et de bien assécher les oreilles. Nous utilisons de la ouate.

Rinçage
Lorsque c’est possible, c’est toujours une bonne idée de rincer le chien avec de l’eau fraîche (pour éliminer les bactéries et les algues pathogènes), puis de bien sécher le chien.
Un chien qui reste humide longtemps est prédisposé à faire des infections de la peau.
Avant de quitter le lac, on utilise des serviettes et on assèche le plus possible (il faut donc prévoir le coup) et on peut compléter à la maison avec un sèche-cheveux.

EAU SALÉE

Ça prend beaucoup d’eau fraîche pour bien hydrater son animal.
La consommation d’eau salée cause de la diarrhée et à cause du sel peut provoquer une déshydratation encore plus sévère.
Donc il faut prévenir la consommation d’eau salée en offrant de l’eau douce fraîche à boire. Il faut inciter son chien à boire de l’eau fraîche le plus souvent possible (au moins au 20 minutes), surtout lorsqu’il fait chaud.
Faites faire des pauses « hydratation » toutes les 20 minutes.

Rinçage post-baignade
Tous ceux qui ont eu la chance un jour d’aller à la mer le savent. Après une journée de baignade, notre peau est un peu collante à cause du sel et du sable. C’est la même chose pour nos chiens, alors, il est indiqué de bien rincer son chien à la fin de la journée, puis de le sécher comme nous l’avons mentionné plus tôt.

Otites
Même recommandation que pour la baignade en eau douce. Après la baignade, il est recommandé de nettoyer les oreilles avec une solution nettoyante pour les oreilles d’animaux et de bien assécher les oreilles. Nous utilisons de la ouate.

PISCINE

À prendre en considération : les chiens ne sont pas aussi propres que les humains (quoi que…).
Les chiens à poils longs ont souvent des petits morceaux de selles de pris dans le poil autour de leur anus, qui va se retrouver dans la piscine. Ces matières fécales peuvent contaminer l’eau de la piscine, particulièrement si les chiens ne sont pas traités de façon préventive contre les parasites…
Une hygiène de l’eau et la surveillance du système de filtration de l’eau sont donc essentielles.img_0983-2
Ceci étant dit, selon le Dr Scott Weese de l’université de Guelph, les risques de contamination sont assez bas. Selon lui, un chien a beaucoup moins de chances de faire ses besoins dans une piscine qu’un jeune enfant…
(J. Scott Weese, DVM DVSc DipACVIM, est interniste vétérinaire et microbiologiste, et Diplomate de l’American College of Veterinary Internal Medicine. Il est professeur au Collège vétérinaire de l’Ontario, à l’Université de Guelph et microbiologiste en santé publique et zoonoses au Centre de santé publique et des zoonoses de l’Université de Guelph. Il est également chef du contrôle des infections à l’Hôpital universitaire vétérinaire de l’Ontario et titulaire d’une chaire de recherche du Canada sur les maladies zoonotiques).
Toujours selon Dr Weese, on ne devrait pas laisser un chien qui vomit, a de la diarrhée ou est atteint d’une infection cutanée, se baigner dans la piscine familiale.

Chlore
Des spécialistes mentionnent qu’il est possible de maintenir une bonne qualité d’eau de piscine, sans exagérer avec l’utilisation du chlore. L’eau devrait être testée plus souvent. Assurez-vous de maintenir le pH entre 7,2 et 7,6 pour maximiser l’efficacité du chlore.
Tout comme nous, les chiens peuvent être sensibles au Chlore contenu dans l’eau de piscine et peut causer des conjonctivites (yeux rouges ; habituellement passagères) et des dermatites (inflammation de la peau).
Il faut donc, encore une fois, rincer le chien après la baignade.

Escaliers
Tus comme les enfants, les chiens peuvent se retrouver dans la piscine par accident (ils vont essayer d’aller chercher un jouet qui flotte…). Or beaucoup de piscines ne sont pas dotées d’escaliers qui vont permettre au chien de sortir de la piscine, ce qui peut entraîner la noyade.
On doit leur montrer comment sortir, car ce n’est pas nécessairement évident.
Otites/rinçage/séchage
Même recommandation que pour les lacs, rivières et la mer.

Liens utiles

Développement durable, environnement et lutte contre les changements climatiques Québec
La qualité de l’eau et les usages récréatifs

http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/eau/recreative/qualite.htm

Dogs and swimming pools
https://www.wormsandgermsblog.com/2009/07/articles/animals/dogs/dogs-and-swimming-pools/

Si jamais vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec un membre de l’équipe médicale de la Clinique (514-634-4190), qui se fera un plaisir de vous assister.

À propos de la clinique : La Clinique Vétérinaire Lachine offre un service personnalisé hors pair aux propriétaires d’animaux de compagnie de Lachine, LaSalle, Dorval et Pointe-Claire, mais aussi de tout l’Ouest-de-l’Île de Montréal (West Island) et de Laval, et ce, depuis 1982.

PROTÉGER LES CINQ LIBERTÉS AFIN D’ASSURER LE BIEN-ÊTRE ANIMAL

Introduction

Chaque année depuis plus de 30 ans l’Association canadienne des médecins vétérinaires organise la Semaine de la vie animale. Cette année, elle aura lieu du premier au sept octobre.

Le thème de cette année souligne les Cinq libertés fondamentales dont les animaux ont besoin pour survivre et s’épanouir.

Le thème de cette année nous offre l’occasion de rappeler aux propriétaires d’animaux (pas uniquement des animaux de compagnie) les éléments fondamentaux qu’ils doivent fournir aux animaux confiés à leurs soins afin d’assurer qu’ils mènent une vie heureuse et en santé.

Même si beaucoup pensent connaitre les facteurs qui peuvent rendre un animal heureux, il est bon de se les faire rappeler de temps à autre et la semaine de la vie animale est une bonne occasion pour le faire.SEMAINE VIE ANIMALE

Origine des cinq libertés ?

Selon l’OIE (l’Organisation mondiale de la santé animale), le bien-être animal « désigne la manière dont un animal évolue dans les conditions qui l’entourent ».

Les principes directeurs de l’OIE en matière de bien-être animal se réfèrent également aux « cinq libertés fondamentales » universellement reconnues, énoncées en 1965 pour décrire les droits des animaux placés sous la responsabilité humaine.

En 2002, à la demande de ses États membres (dont fait parti le Canada) et constatant que la santé des animaux est une composante fondamentale de leur bien-être, l’OIE a élargi son mandat pour y inclure les normes sur le bien-être animal.

Les premières normes intergouvernementales de l’OIE sur le bien-être animal ont été publiées en 2005.

Les normes adoptées portent sur le bien-être des animaux terrestres et des poissons d’élevage dans des configurations précises.

Elles sont régulièrement actualisées en fonction de l’évolution des connaissances scientifiques.

Les normes de l’OIE sont adoptées de manière consensuelle par l’Assemblée mondiale des Délégués nationaux de l’OIE, ce qui signifie que tous les États membres s’engagent à les appliquer au niveau national, indépendamment de leur situation culturelle et économique.

Les Cinq libertés animales

Les propriétaires d’animaux peuvent protéger les Cinq libertés animales en :

  1. Fournissant une nutrition appropriée

Prévenir la faim et la soif en fournissant de l’eau fraiche et des aliments afin d’assurer une santé vigoureuse.

  1. Offrant une socialisation appropriée

Donner la possibilité de passer du temps avec ou sans les membres de leur espèce en fonction de leurs besoins.

  1. Procurant un hébergementapproprié

Fournir un environnement approprié qui comprend un abri et une aire de repos confortable afin d’éviter l’inconfort.

  1. Fournissant des soins vétérinairesappropriés

Favoriser l’absence de douleurs, de blessures ou de maladies par la prévention ou un diagnostic et un traitement rapides.

  1. Permettant aux animaux de manifester un comportement normal

Promouvoir la possibilité d’exprimer un comportement normal en fournissant suffisamment d’espace, des installations adéquates ainsi que les outils et les accessoires nécessaires et en ne punissant pas les animaux lorsqu’ils manifestent des comportements indésirables.

Conclusion

Vous voulez que vos animaux soient heureux ? Vous devez alors protéger leurs cinq libertés fondamentales.

Toutes les provinces ont des organisations qui font la promotion et assurent la protection du bien-être animal. La plupart de ces organisations sont sous-financées et ont besoin de bénévoles et de dons. N’hésitez pas à les supporter.

Liens utiles

OIE Bien-être animal

http://www.oie.int/fr/bien-etre-animal/la-sante-animale-dun-coup-doeil/

Association canadienne des Médecins Vétérinaires : Semaine de la vie animale 2017

https://www.veterinairesaucanada.net/practice-economics/animal-health-week-current

Si jamais vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec un membre de l’équipe médicale de la Clinique (514-634-4190), qui se fera un plaisir de vous assister.

À propos de la clinique : La Clinique Vétérinaire Lachine offre un service personnalisé hors pair aux propriétaires d’animaux de compagnie de Lachine, LaSalle, Dorval et Pointe-Claire, mais aussi de tout l’Ouest-de-l’Île de Montréal (West Island) et de Laval, et ce, depuis 1982.

FRUITS ET LÉGUMES : CE QUI EST SÉCURITAIRE ET CE QU’IL NE L’EST PAS POUR NOS CHIENS.

INTRODUCTION

Plusieurs aliments qui se retrouvent dans nos frigos et garde-manger ne devraient jamais être donnés à nos chiens. Par ailleurs, plusieurs des aliments familiers peuvent leur être offerts. Quels sont-ils? C’est ce que nous allons voir aujourd’hui.

Ce blogue portera principalement sur les chiens, car ils sont les plus susceptibles de manger toute sorte de choses, pour ne pas dire n’importe quoi!  Mais quand ce sera indiqué, nous ferons une parenthèse en ce qui a trait aux aliments qui ne devraient pas être consommés par nos chats, lapins et oiseaux.

FRUITS ET LÉGUMES

AVERTISSEMENT!

Attention, ce n’est pas parce que nous recommandons un fruit ou un légume, qu’on doit exagérer dans la quantité à donner…  On parle ici de petits morceaux, principalement utilisés comme gâteries.

Dans certains cas, nous pouvons en donner un peu plus, nous le verrons.

Par ailleurs, tous les chiens ne sont pas égaux. Certains ne tolèreront pas certains fruits ou légumes, car ils vont entraîner des vomissements. Si c’est le cas, abstenez-vous.

Pour ne pas déséquilibrer, la diète de nos chiens, la quantité de légumes et fruits doit être moins que 10 % de sa diète totale. De plus, à  cette quantité, les risques de causer des problèmes urinaires chez certains chiens prédisposés à faire de pierres dans la vessie sont presque nuls.berries-blueberries-raspberries-fruit-122442

Cependant, il pourrait y avoir des contrindications si votre chien souffre de certaines maladies, alors parlez-en à votre vétérinaire.

Fruits et légumes populaires qui ne présentent pas de problèmes :

-FRUITS

POMMES

  1. OK. Les pommes sont une excellente source de vitamines A et C, ainsi que des fibres. Ils sont pauvres en protéines et en matières grasses, ce qui en fait une bonne gâterie pour les chiens âgés.  Ne donnez pas le cœur à cause du risque d’étouffement.

BANANES

Ok. Mais en très petite quantité, car elles sont passablement caloriques.Les morceaux de bananes séchées peuvent être utilisés comme gâteries pour les lapins.

OK pour les oiseaux, mais en très petite quantité.

MELON D’EAU

Ok. Très populaire durant la belle saison, on peut en donner de petits morceaux, mais on doit enlever l’écorce et les graines.

OK pour les oiseaux.

PETITS FRUITS (Fraises, bleuets, framboises)

Ok. Encore une fois avec modération pour les framboises et les fraises à cause du sucre. Il est capital de bien laver les petits fruits avant de les offrir.

Les fraises déshydratées peuvent être offertes avec parcimonie aux lapins comme gâterie.

ORANGES ET CLÉMENTINES

Ok. Sans la pelure et les pépins.

Les agrumes sont d’excellents fruits à offrir à vos oiseaux

KIWI

Ok. Mais sans la pelure.

Le meilleur fruit à offrir à vos oiseaux et à vos cochons d’Inde (à cause de la Vitamine C).

-LÉGUMES

BROCCOLI

  1. OK. Mais en petite quantité, car peut entraîner des vomissements à cause des isothiocyanates qu’ils contiennent et qui peuvent causer des irritations gastriques.

CONCOMBRE ET CÉLERI

Ok. Très peu caloriques.

CAROTTES

Ok. Mais avec modération à cause du contenu en sucre.

TOMATES

  1. OK. Mais assurezz-vous que ce ne soit uniquement le fruit qui soit offert et non la tige qui contient de la solanine, qui peut être toxique lorsqu’ingéré en grande quantité.

FÈVES VERTES

  1. OK. En quantité limitée. Certains chiens les préfèrent al dente!

Fruits et légumes populaires qui devraient être évités:

-FRUITS

RAISINS (et groseilles)

NON!  Les raisins peuvent causer des insuffisances rénales aigües.

Tous les types de produits contenant des raisins ou des raisins secs (y compris le jus de raisin, les mélanges de randonneurs, les bagels, etc.) peuvent provoquer une insuffisance rénale. Même bio, sans pesticides, les raisins cultivés dans les jardins domestiques peuvent entraîner une toxicité. Bien que le mécanisme d’action ne soit pas clairement compris, ces fruits peuvent entraîner une anorexie, des vomissements, une diarrhée et une insuffisance rénale aigüe potentiellement sévère (qui se développe plusieurs jours plus tard). La toxicité n’est pas nécessairement dépendante de la dose, et des symptômes peuvent se produire même avec de petites ingestions.

CERISES

Non. En fait, le fruit lui-même n’est pas toxique, mais les feuilles, les tiges et les noyaux contiennent du cyanure. Cependant, les quantités ne sont pas élevées et les noyaux doivent être broyés afin de libérer les précurseurs toxiques…

Alors par précaution, on est mieux de les éviter.

AVOCAT

Non. Le noyau, la peau et les feuilles d’avocats contiennent de la persine, une toxine qui provoque souvent des vomissements et de la diarrhée chez les chiens. L’intérieur charnu du fruit n’a pas autant de persine que le reste de la plante, mais c’est encore trop pour les chiens.

Très toxique pour les oiseaux et les lapins. Donc à éviter.

-LÉGUMES

KALE

Non. Car de très petites quantités peuvent causer des vomissements chez certains chiens et nous .ne savons pas pourquoi

CHAMPIGNONS

Non. Évitez les champignons sauvages, il y en a trop de toxiques. À moins d’être un mycologue expérimenté, vaut mieux être prudents.

Quant aux champignons vendus dans le commerce, les champignons de Paris seraient OK et selon plusieurs mycologues, les seuls pouvant être mangés crus de façon sécuritaire.

Principe de précaution : ne pas donner de champignons.

ASPERGES

Non. Mais pas parce qu’elles sont toxiques. Crues , elles sont trop ligneuses et difficiles à mâcher et cuites, elle sont molles et présentent peu d’intérêt alimentaire. Ce n’est pas le meilleur légume.

OIGNON, AIL, POIREAU, CIBOULETTE

Non. Peuvent provoquer de l’irritation gastro-intestinale et pourraient conduire à  des lésions des globules rouges : anémie.

Bien que les chats soient plus sensibles, les chiens sont également à risque si une grande quantité est consommée. Une faible dose occasionnelle, comme ce qui peut être trouvé dans les aliments ou des friandises pour animaux de compagnie, ne sera probablement pas  un problème, mais par précaution, on ne devrait pas en donner à nos animaux.

NOIX DE MACADAM

Non. Les noix de macadam sont couramment utilisées dans de nombreux biscuits et bonbons. Cependant, ils peuvent causer des problèmes pour votre chien. Ces noix peuvent causer de la faiblesse, dépression, vomissements, tremblements et de la fièvre chez les chiens. Les signes apparaissent généralement dans les 12 heures suivant l’ingestion et durent environ de 12 à 48 heures.

Lien utile :

Centre antipoison Pet Poison Helpline ( en anglais)

http://www.petpoisonhelpline.com/

Si jamais vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec un membre de l’équipe médicale de la Clinique (514-634-4190), qui se fera un plaisir de vous assister.

À propos de la clinique : La Clinique Vétérinaire Lachine offre un service personnalisé hors pair aux propriétaires d’animaux de compagnie de Lachine, LaSalle, Dorval et Pointe-Claire, mais aussi de tout l’Ouest-de-l’Île de Montréal (West Island) et de Laval, et ce, depuis 1982.

SOINS DENTAIRES CHEZ LE LAPIN

Tout comme beaucoup d’enfants, votre lapin a-t-il besoin de soins orthodontiques? Aussi curieux que cela puisse sembler, la malocclusion dentaire chez le lapin, c’est un problème important et qui est souvent sous-diagnostiqué.

La mauvaise apposition des dents  est une des principales causes de la perte d’appétit chez le lapin.

Les origines de la malocclusion sont multiples.  On parle principalement de causes génétiques, de traumas et d’abcès dentaires. animal-1846462_960_720

La diète des lapins est très abrasive, ce qui a pour effet  d’user les dents lors de la mastication.   Afin de compenser cette usure, les dents des lapins et des herbivores poussent continuellement.  Les molaires sont alignées de telle sorte que les surfaces d’usure sont plates avec des rebords tranchants, ce qui permet une mastication efficace de la nourriture fibreuse. Les dents doivent être apposées correctement pour permettre une usure égale au niveau maxillaire et au niveau mandibulaire.

Les lapins atteints de malocclusion présentent généralement une salivation excessive, de l’anorexie et une perte de poids. L’anorexie est fréquemment progressive.  L’animal cesse tout d’abord de manger sa moulée, puis son foin, puis finalement ses légumes verts.  Souvent, l’animal semble intéressé par sa nourriture.  Il va même jusqu’à mettre de la nourriture dans sa gueule, pour la laisser tomber peu de temps après.  Les propriétaires mentionnent souvent que ces lapins grincent des dents.

La perte d’appétit doit être adressée rapidement chez le lapin, parce que si elle persiste trop longtemps, elle peut entraîner le décès de l’animal.

Pour établir un diagnostic précis, votre vétérinaire va souvent devoir endormir votre lapin, particulièrement si sa gueule est pleine de salive et qu’un problème au niveau des dents arrière est soupçonné.

Selon le type de problème, son origine et sa localisation, des traitements seront suggérés.  Certains cas avancés peuvent parfois être soulagés, mais ne peuvent être guéris de façon permanente.  Certains lapins nécessiteront des visites régulières chez leur vétérinaire.

Alors la meilleure solution, c’est la prévention.  Offrez une nourriture riche en fibre contenant une bonne quantité de foin, idéalement de mil ainsi que des légumes verts en feuille de bonne qualité.

Lorsque c’est possible, faites l’acquisition du lapin chez un éleveur qui est réputé pour produire des animaux exempts de malocclusion.  Et finalement, à la suite de l’achat du lapin, faites-le examiner immédiatement par votre vétérinaire afin de vous assurer qu’il soit exempt d’anomalies congénitales et d’infection.

Si jamais vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec un membre de l’équipe médicale de la Clinique (514-634-4190), qui se fera un plaisir de vous assister.

À propos de la clinique : La Clinique Vétérinaire Lachine offre un service personnalisé hors pair aux propriétaires d’animaux de compagnie de Lachine, LaSalle, Dorval et Pointe-Claire, mais aussi de tout l’Ouest-de-l’Île de Montréal (West Island) et de Laval, et ce, depuis 1982.