Archives pour la catégorie Chien

Ne les oubliez pas!

Plus de 150 000 chats et chiens vont bientôt déménager avec leurs maîtres. Malheureusement, quelques milliers d’entre eux seront aussi abandonnés dans les centres de gestion animalière, les sociétés protectrices des animaux, les refuges ou les cliniques vétérinaires. Pire, certains seront tout simplement délaissés dans les logements ou lâchement jetés à la rue, une situation que dénonce avec vigueur l’Association des médecins vétérinaires du Québec en pratique des petits animaux.


Les chats et les chiens sont des êtres sensibles pour qui les habitudes, la routine et le territoire ont une importance majeure. Le jour où ils sont dans l’obligation de quitter leur demeure pour s’installer dans un autre environnement, il est normal qu’ils soient perturbés et stressés.

Tout doit donc être mis en place pour réduire au minimum les effets négatifs d’une telle perturbation. Afin de vous aider à mieux planifier votre déménagement, l’Association des médecins vétérinaires du Québec en pratique des petits animaux vous offre donc ces quelques conseils :

– dans les semaines précédant le déménagement, contactez votre médecin vétérinaire afin de vérifier si la couverture vaccinale de votre animal est à jour ainsi que sa médication préventive contre les différents parasites. Si vous déménagez dans une autre ville, demandez le dossier médical de votre animal. Profitez-en pour vous faire recommander un vétérinaire près de votre nouveau domicile. N’oubliez pas de renouveler vos prescriptions de médicaments si vous avez un animal avec des besoins particuliers ; thai-cat-1317846_960_720

– n’oubliez pas de préparer une boîte spéciale pour votre petit compagnon avec ses jouets, sa laisse, son bol, sa nourriture, sa litière, son coussin et qui sera facilement accessible. Ne profitez pas du déménagement pour faire du ménage et tout jeter ! Conservez des objets qui rassureront l’animal comme un vieux chandail, par exemple ;

– assurez-vous que vous avez suffisamment de nourriture pour votre chien ou votre chat, surtout si ce dernier mange une diète spéciale. Procurez-vous aussi une cage de transport, un bon collier et une bonne laisse ;

– si vous croyez que le jour du grand départ risque d’être un peu chaotique, pourquoi ne pas réserver immédiatement un endroit (vétérinaire, pension, ami, famille, voisin) afin de faire garder votre chat ou votre chien ? Ainsi, vous n’aurez aucun souci à vous faire. Placez-le une ou deux journée(s) avant votre départ afin d’éviter la bousculade des derniers préparatifs ;

– informez-vous des règlements municipaux de votre nouvelle localité pour connaître le nombre d’animaux permis ainsi que vos responsabilités ;

– questionnez les anciens propriétaires de votre nouvelle demeure afin de savoir s’ils avaient des animaux. Ne tenez jamais pour acquis que l’appartement est exempt d’occupants indésirables. Par précaution, administrez à vos animaux des traitements préventifs contre les parasites internes et externes. Sachez que les odeurs des autres bêtes sont souvent persistantes et peuvent amener des modifications du comportement comme de la malpropreté chez les chats. Effectuez un bon nettoyage, en particulier des tapis ;

– par gentillesse, rédigez, vous-même, une note au futur propriétaire de votre demeure pour lui indiquer qu’ici habitait un chat ou un chien. Par ailleurs, ils seront moins surpris si un jour, votre chien ou votre chat décide de fuguer et de retourner vivre dans son précédent logement ;

– lors du déménagement, utilisez toujours une cage de transport pour les chats et même pour les petits chiens ;

– soyez attentif si votre chien a tendance à être anxieux. Le stress occasionné par les changements peut provoquer des sautes d’humeur et des comportements agressifs. Certains produits disponibles chez votre vétérinaire peuvent aider à diminuer le stress et favoriser l’adaptation. N’hésitez pas à lui demander conseil ;

– méfiez-vous des coups de chaleur, ne laissez jamais vos animaux seuls dans une automobile ou un camion ;

– en arrivant, installez l’animal (surtout le chat) dans une petite pièce pas trop passante, ou gardez-le dans sa cage tant que tout n’est pas terminé. Assurez-vous qu’il n’y a aucun passage où l’animal peut fuguer. Griffonnez une note sur la porte indiquant de ne pas laisser sortir l’animal ;

– attention aux indigestions ou intoxications avec des produits qui traînent ou des restes de pizza !!! ;

– prudence, un nouvel environnement peut signifier un danger de fugues. Méfiez-vous, par exemple, des portes ouvertes, du tuyau d’évacuation d’air de la sécheuse ou des clôtures défaillantes. L’animal peut même être tenté de revenir à son ancien domicile ;

– certains chats peuvent se cacher et avoir peur, tandis que d’autres exploreront un peu partout. Attention aux pièges qui attendent votre animal comme des rebords de fenêtre, les rues, les piscines, etc. Une perte d’appétit peut aussi être observée pendant quelques jours, soyez attentif et patient. Cependant, si celle-ci persiste plus de 24 ou 48 h, contactez un médecin vétérinaire. Laissez à votre chat ou votre chien le temps d’apprivoiser les alentours et d’établir sa petite routine ;

– n’oubliez pas de mettre un collier d’identification et la nouvelle médaille municipale à votre animal afin de vous conformer aux règlements et ainsi permettre de retrouver votre animal en cas de fugue. L’identification permanente avec une micropuce est également fortement suggérée et, si elle est déjà installée, n’oubliez pas d’en modifier l’adresse dans la base de données. En cas de fugue, cela constitue votre meilleure garantie pour retrouver votre animal ;

– en général, les chiens supportent mieux les déménagements que les chats. Parfois, ce sont les voisins qui supportent moins bien l’aménagement des chiens que des chats. Soyez donc conscient de ce fait, surtout si votre chien a tendance à japper ou votre chat à vagabonder. Soyez respectueux de l’environnement afin d’établir un bon voisinage. Il serait bien aussi de leur présenter votre compagnon afin de leur montrer qu’il s’agit d’une bonne bête ;

– rendez une petite visite chez votre nouveau vétérinaire afin de faire connaissance, de bien connaître les heures d’ouverture ainsi que les services offerts, tout en ouvrant un dossier pour votre animal. Profitez-en pour transmettre les données de votre ancien dossier médical et vous informer des besoins de prévention en fonction de l’environnement.

Si vous mettez en pratique ces quelques recommandations, vous devriez être en mesure de réduire au minimum l’impact du déménagement sur vos petits compagnons et entamer ensemble une toute nouvelle étape de votre vie !

Source : Association des médecins vétérinaires du Québec en pratique des petits animaux

Si jamais vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec un membre de l’équipe médicale de la Clinique (514-634-4190), qui se fera un plaisir de vous assister.

À propos de la clinique : La Clinique Vétérinaire Lachine offre un service personnalisé hors pair aux propriétaires d’animaux de compagnie de Lachine, LaSalle, Dorval et Pointe-Claire, mais aussi de tout l’Ouest-de-l’Île de Montréal (West Island) et de Laval, et ce, depuis 1982.

Nettoyage professionnel des dents pour les animaux de compagnie

Le nettoyage dentaire professionnel est souvent indiqué lorsque la maladie parodontale est présente. Les vétérinaires de la clinique vétérinaire Lachine sont heureux de vous fournir les informations pertinentes concernant la procédure.

Nos propres dents sont nettoyées par un dentiste ou une hygiéniste dentaire. Nous sommes assis dans le fauteuil et ouvrons notre bouche à la demande, en laissant le professionnel faire son travail. Bien que les principes de bonne hygiène buccale et la santé dentaire soient les mêmes aussi bien pour les chiens et les chats que pour les gens, il est bon de savoir qu’il existe des différences significatives. Nous comprenons pourquoi la procédure est importante, et nous n’avons généralement pas besoin de sédation ou de retenue… Ce n’est malheureusement pas le cas pour nos animaux de compagnie. Une autre différence importante entre la pratique dentaire vétérinaire et humaine est que nous sommes en mesure de dire au dentiste quand il y a un malaise, inconfort, voir une douleur. Afin de s’assurer qu’aucune lésion ne soit manquée chez les chiens ou les chats, nos patients ont besoin d’un examen oral approfondi dans le cadre d’un détartrage complet. Souvent, votre vétérinaire recommandera des radiographies dentaires afin de diagnostiquer les lésions qui se situent sous la gencive et qui peuvent générer de la douleur.animal-dog-pet-dangerous-large

Chaque nettoyage professionnel des dents commence par un examen de santé général du patient et de toute l’histoire dentaire précédente. Pour effectuer un nettoyage dentaire approfondie en toute sécurité chez les animaux, l’anesthésie est essentielle, car elle permet une évaluation complète des tissus, permet d’effectuer les radiographies dentaires lorsqu’elles sont indiquées, ainsi que le nettoyage (détartrage et polissage) lui-même au-dessus et au-dessous de la gencive.

Les détartrages ou nettoyages des dents sans anesthésie ne sont pas recommandés par le Collège américain des Dentistes vétérinaires.

http://avdc.org/AFD/

Si les lésions se limitent à l’accumulation de plaque et de tartre dentaire avec une légère gingivite et une parodontite légère (perte osseuse autour de la dent), le nettoyage professionnel des dents est indiqué. Si des anomalies supplémentaires nécessitent une attention particulière sont trouvées (ex. : dents mobiles) le vétérinaire appellera le propriétaire pour l’en informé.

Le nettoyage professionnel des dents élimine la plaque dentaire et de tartre qui causent la maladie parodontale. Les dépôts dentaires sont éliminés à l’aide d’outils à ultrasons et de curettes dentaires. Après le nettoyage, les dents sont polies afin d’éliminer la plaque dentaire résiduelle et pour lisser les surfaces des dents (ce qui retarde le dépôt de plaque et de tartre par la suite). Après avoir été rincée pour enlever les débris, un dernier examen de la bouche est effectué. Le propriétaire de l’animal recevra des recommandations pour les soins bucco-dentaires à effectuer quotidiennement à la maison.

Des questions ? Appelez-nous dès maintenant ! 514-634-4190.

Traduction adaptée du texte Home Dental care for Cats

http://www.avdc.org/careforcats.html

American Veterinary Dental College

Si jamais vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec un membre de l’équipe médicale de la Clinique (514-634-4190), qui se fera un plaisir de vous assister.

À propos de la clinique : La Clinique Vétérinaire Lachine offre un service personnalisé hors pair aux propriétaires d’animaux de compagnie de Lachine, LaSalle, Dorval et Pointe-Claire, mais aussi de tout l’Ouest-de-l’Île de Montréal (West Island) et de Laval, et ce, depuis 1982.

Boutique en ligne.

Saviez-vous que vous pouvez désormais profiter des avantages de la livraison à domicile des médicaments et des diètes sur ordonnance pour votre animal de compagnie, ainsi que d’une vaste gamme de produits en vente libre? Nous sommes certains que vous apprécierez le confort d’acheter en ligne les médicaments et les produits pour vos animaux, ainsi que la commodité de les faire livrer directement à votre domicile. Notre personnel compétent et expérimenté est prêt à vous aider à trouver les meilleurs produits sanitaires pour votre animal de compagnie. Nous nous engageons à étendre ce service en livrant des produits de grande qualité et approuvés par les médecins vétérinaires directement à votre porte.

Connectez-vous dès maintenant pour réapprovisionner les produits de votre animal de compagnie ou vérifier l’état de votre commande. e-commerce-402822_960_720

Si vous êtes un client enregistré, accédez à votre compte en utilisant le lien fourni dans votre courriel de rappel de réapprovisionnement, ou en inscrivant vos coordonnées dans la boîte de connexion sur cette page.

Si notre boutique en ligne est toute nouvelle pour vous, veuillez nous contacter et nous serons ravis de vous enregistrer. Ou cliquez sur le lien ci-contre pour nous faire savoir que vous souhaitez vous enregistrer afin de recevoir un mot de passe pour notre vitrine en ligne.

S’inscrire à Ma Vitrine Vétérinaire

Si jamais vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec un membre de l’équipe médicale de la Clinique (514-634-4190), qui se fera un plaisir de vous assister.

À propos de la clinique : La Clinique Vétérinaire Lachine offre un service personnalisé hors pair aux propriétaires d’animaux de compagnie de Lachine, LaSalle, Dorval et Pointe-Claire, mais aussi de tout l’Ouest-de-l’Île de Montréal (West Island) et de Laval, et ce, depuis 1982.

Les parasites intestinaux

À l’été, les vers intestinaux que l’on rencontre le plus fréquemment chez les chiens sont les ascaris (Toxocara), les ankylostomes (Ancylostoma), trichures (Trichuris) et ténia (Taenia, Dipylidium). Ces vers ont tendance à se retrouver dans les selles qui ne sont pas ramassées et restent dormants dans l’herbe, permettant aux œufs de se développer. Les signes cliniques les plus courants sont des selles molles, de la diarrhée et des vomissements. Dans certains cas, les vers peuvent être vus à l’œil nu. Dans les cas plus graves présentant de grandes infestations, les vers peuvent former une embolie et provoquer un blocage intestinal. Cependant, il est possible que votre chien ne présente aucun signe clinique et excrète quand même des œufs de parasites.dog-410948_960_720

Les vers intestinaux les plus courants pour les chats sont les ascaris (Toxocara) et le ténia (Taenia, Dipylidium). Les chats qui sont les plus susceptibles d’être affectés sont ceux qui vont à l’extérieur et qui aiment bien la chasse (souris, oiseaux, écureuils, etc.). Cependant, tous les chats qui vont à l’extérieur, même pour une courte période de temps, peuvent être exposés à ces vers. Les signes cliniques les plus courants sont des selles molles, de la diarrhée, parfois des vomissements. Dans certains cas, les vers peuvent être également vus à l’œil nu. Le ténia peut parfois être vu autour de l’anus, il ressemble à de petits grains de riz.

Les vétérinaires de la Clinique Vétérinaire Lachine recommandent une prévention mensuelle pour les vers intestinaux pour tous les animaux allant à l’extérieur, minimalement d’avril à novembre. Cette prévention se présente sous forme de comprimé, ou sous forme liquide à appliquer sur la peau. Dans certains cas, deux médications préventives doivent être combinées. Malheureusement, le médicament universel qui élimine tous les parasites n’existe pas. C’est pourquoi il est recommandé de tester les selles de votre animal régulièrement. Quatre fois la première année de vie, puis deux fois par an par la suite.

Si jamais vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec un membre de l’équipe médicale de la Clinique (514-634-4190), qui se fera un plaisir de vous assister.

À propos de la clinique : La Clinique Vétérinaire Lachine offre un service personnalisé hors pair aux propriétaires d’animaux de compagnie de Lachine, LaSalle, Dorval et Pointe-Claire, mais aussi de tout l’Ouest-de-l’Île de Montréal (West Island) et de Laval, et ce, depuis 1982.

Les puces

Parlons puces ! Tous les animaux qui vont à l’extérieur devraient recevoir mensuellement une médication préventive contre les puces (un médicament peut même être administré tous les 3 mois !). Nos animaux attrapent les puces en fréquentant des lieux qui sont contaminés par les œufs de puces : votre cour, sous votre balcon. Bref, tout lieu où un chat errant, une mouffette ou un raton laveur peut aller ou entrer. En plus d’être une nuisance importante, les puces peuvent transmettre à vos animaux de compagnie, surtout pour les chats, l’infâme ténia… beurk ! Les puces peuvent également transmettre un parasite sanguin chez les chats appelés Haemofelis mycoplasma, ce qui provoque une léthargie et une anémie sévère.friends-1149841_960_720

Les puces se reproduisent assez rapidement, et ils préfèrent se nourrir de sang animal. Cependant, vous êtes à risque d’être mordu si votre animal est infesté. Les œufs de puces se développent dans des endroits chauds et sombres, comme des tapis ou encore des fissures dans le plancher. Lorsqu’ils se transforment en adultes, ils sautent sur votre animal, se nourrissent, puis reproduisent. Après la ponte, les œufs retombent sur le sol et le cycle recommence. La meilleure façon de se débarrasser des puces est de traiter votre animal une fois par mois pendant 6 mois. De nombreuses médications sont offertes. Une fois votre animal traité, les puces commencent à mourir et tombent. Les traitements répétés sont nécessaires afin d’éliminer toutes les puces et les œufs immatures. Il existe un mythe qui suggère de restreindre votre animal à une chambre dans la maison afin de contenir les puces. Ce n’est pas une bonne idée. Il est plus efficace de laisser votre animal se promener librement, de cette façon les puces (qui sont très bonnes pour jouer à la cachette !) vont sauter sur lui et puis mourir. Si vous limitez l’environnement de votre animal de compagnie, les puces qui se cachent dans d’autres pièces de la maison ne trouveront aucun animal sur lequel sauter et se tourneront alors vers vous !

Si votre maison est infestée de puces, en plus de traiter TOUS vos animaux de compagnie (si un animal est infesté de puces, alors tous vos animaux de compagnie sont considérés comme infestés), votre maison doit être nettoyée à fond également. Il est important de passer l’aspirateur dans toute la maison et laver tout ce qui a été en contact avec.

Les morsures de puces sur les humains ont tendance à apparaître plus souvent aux endroits où nous touchons nos animaux, et aussi sur les jambes et les pieds (les puces ne peuvent pas sauter très haut). Un bon truc pour voir s’il y a des puces dans votre maison est de se promener avec des chaussettes blanches. Les puces peuvent parfois être vues sur vos chaussettes !

Pour vérifier si votre animal a des puces, simplement séparez les poils pour examiner la peau de votre compagnon. L’endroit préféré pour les puces est le bas du dos, près de la queue. Mais elles peuvent être vues sur tout le corps. Une puce adulte est difficile à attraper, mais très souvent, nous pouvons voir les excréments de la puce (déchets de puces), qui ressemble à de petits points noirs en forme de virgule. Vous pouvez frotter la fourrure de votre animal au-dessus d’une feuille de papier blanc et vous pourrez voir la chute de saletés. Il suffit alors d’appliquer quelques gouttes d’eau sur la saleté et de la frotter sur le papier. Si vous remarquez une traînée rouge, cela confirme qu’il s’agit bel et bien de déchets de puces.

La prévention est toujours la clé. Les vétérinaires de la Clinique Vétérinaire Lachine recommandent une prévention mensuelle contre les puces. Ceci peut être combiné avec une prévention pour les tiques, les vers du cœur et les parasites intestinaux. La prévention est recommandée pour tous les chiens et les chats qui vont à l’extérieur, tout au long du printemps, de l’été et l’automne. Soit du mois d’avril à novembre environ. Faites attention ! Certains produits topiques contre les puces et les tiques contiennent de la perméthrine, sont très toxiques pour les chats et ne devraient pas être utilisés dans une maison où les chiens et les chats cohabitent.

Si jamais vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec un membre de l’équipe médicale de la Clinique (514-634-4190), qui se fera un plaisir de vous assister.

À propos de la clinique : La Clinique Vétérinaire Lachine offre un service personnalisé hors pair aux propriétaires d’animaux de compagnie de Lachine, LaSalle, Dorval et Pointe-Claire, mais aussi de tout l’Ouest-de-l’Île de Montréal (West Island) et de Laval, et ce, depuis 1982.

Le ver du coeur

Le ver du cœur est causé par un parasite appelé Dirofilaria immitis. Nous retrouvons ce ver présent lors des mois les plus chauds (printemps, été et début de l’automne). Les larves sont transmises par les moustiques. Les trois zones d’endémie de cette maladie au Canada sont le Manitoba, le sud de l’Ontario et le sud du Québec. Bien que l’incidence de la maladie ne soit pas dramatique, une étude récente menée par le Dr Slocombe de l’Université de Guelph démontre que le nombre de cas de la maladie a doublé depuis 2002.insects-820484_960_720

Le ver a tendance à infester les gros vaisseaux entourant le cœur, et en fonction du degré d’infestation, peut même pénétrer dans les cavités cardiaques, ainsi que les poumons. Cela peut avoir des conséquences très graves sur la santé de votre animal de compagnie. Les signes cliniques les plus courants sont, selon la gravité : la toux, l’intolérance à l’exercice, la difficulté à respirer, de la léthargie, un effondrement soudain. C’est une maladie difficile à traiter, c’est pourquoi la meilleure façon de combattre cette maladie est par la prévention.

Bien que la maladie ne soit pas toujours fatale, le traitement est très coûteux et le risque d’effets secondaires majeurs est présent. La meilleure façon est de vous assurer que vos chiens, chats et furets soient protégés.

Un test sanguin annuel pour vérifier la présence du ver du cœur chez votre animal de compagnie est recommandé. Les vétérinaires de la Clinique vétérinaire Lachine prescriront à votre animal de compagnie une médication préventive pour leurs besoins spécifiques, qui le gardera à l’abri de la maladie du ver du cœur. Il existe une variété de produits disponibles sur le marché. Le produit doit être administré chaque mois, de mai/juin jusqu’à novembre (la période où les moustiques sont très présents). Certains de ces produits ont l’avantage de protéger votre animal contre le ver du cœur, les parasites intestinaux et les puces. Un trois en un ! Que pouvons-nous demander de plus ?

Si jamais vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec un membre de l’équipe médicale de la Clinique (514-634-4190), qui se fera un plaisir de vous assister.

À propos de la clinique : La Clinique Vétérinaire Lachine offre un service personnalisé hors pair aux propriétaires d’animaux de compagnie de Lachine, LaSalle, Dorval et Pointe-Claire, mais aussi de tout l’Ouest-de-l’Île de Montréal (West Island) et de Laval, et ce, depuis 1982.

Les tiques

Aujourd’hui, nous voulons vous parler d’un arachnide, la tique. À la fin des années 70, ces créatures étaient pratiquement inexistantes au Québec. Lorsque les parasitologues nous en parlaient lors des cours, c’était principalement pour nous avertir qu’elles existaient bel et bien, particulièrement au sud de nos frontières et sur la côte ouest. Les choses ont bien changé. On sait maintenant que la tique responsable de la transmission de la maladie de Lyme peut maintenant compléter son cycle de reproduction au Québec et de plus en plus de chiens sont admis en consultation à cause des tiques.tick-482613_960_720

Pour ceux qui ne la connaissent pas, la tique se nourrit du sang de ses victimes (mammifères, oiseaux, reptiles…), mais pas comme le moustique. Le moustique pique sa victime, devient engorgé de sang et quitte après son repas terminé. Au lieu de cela, la tique mord sa victime et y reste pendant une longue période de temps. En particulier les femelles qui ont besoin de beaucoup de sang afin de pondre jusqu’à 3000 œufs. Les pièces buccales de la tique sont insérées dans la peau de la victime et tiennent fermement l’arachnide en place. La tique ne tombera pas facilement.

Alors la grande question est : que devriez-vous faire si vous trouvez une tique sur notre chien ?

Il est prouvé maintenant que l’élimination rapide de la tique est probablement la meilleure façon de prévenir la transmission de maladies. Mais la tique doit être retirée correctement. Plusieurs outils sont disponibles pour le retrait de la tique. Quelle que soit celle que vous utilisez, il est important de saisir la tique le plus près possible de la peau. Par la suite, tirer vers le haut avec une pression ferme, mais constante (ne secouez pas !). Une fois retirée, il est nécessaire de nettoyer la plaie avec du savon désinfectant. La chlorhexidine est un bon choix. Gardez la tique dans un récipient sec pour l’identification.

Il ne faut pas secouer, écraser ou d’utiliser vos doigts pour enlever la tique. Si vous utilisez une petite pince, elle doit être assez fine pour capturer les pièces buccales sans écraser la tique. Si les pièces buccales restent coincées dans la peau, une infection peut se produire.

Si vous avez un doute, appelez votre vétérinaire.

Il existe maintenant de nouveaux comprimés sécuritaires qui préviennent les infestations de tiques et de puces chez les chiens. Si jamais vous vivez dans un environnement où les tiques sont présentes, nous vous recommandons fortement de les administrer à votre chien pendant la saison des tiques, c’est à dire d’avril jusqu’à la fin novembre. Mais soyez prudents ! Des produits à base de perméthrine (appliqués sur la peau), qui sont en vente libre, sont très toxiques pour les chats et ne devraient pas être utilisés chez ces animaux ou dans une maison où chiens et chats cohabitent. Ce n’est pas le cas pour les nouveaux produits anti-tiques et puces oraux.

La maladie de Lyme étant en pleine progression au Québec, les vétérinaires de la Clinique Vétérinaire Lachine vous recommandent de faire faire un test de dépistage à votre chien pour cette maladie. Cela peut être fait lors du test de dépistage du ver du cœur.

Si jamais vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec un membre de l’équipe médicale de la Clinique (514-634-4190), qui se fera un plaisir de vous assister.

À propos de la clinique : La Clinique Vétérinaire Lachine offre un service personnalisé hors pair aux propriétaires d’animaux de compagnie de Lachine, LaSalle, Dorval et Pointe-Claire, mais aussi de tout l’Ouest-de-l’Île de Montréal (West Island) et de Laval, et ce, depuis 1982.