L’hyperthyroïdisme chez le chat vu par les vétérinaires de la clinique vétérinaire Lachine

L’hyperthyroïdisme est le déséquilibre hormonal le plus fréquemment rencontré chez le chat. Cette maladie est rencontrée principalement chez les chats âgés. L’âge moyen des chats atteints est de 13 ans, mais on peut la rencontrer dès l’âge de 7 ans. Les vétérinaires ont commencé à la diagnostiquer dans les années 80 et depuis, elle est dépistée très fréquemment.

Hyperthyroïdisme chez le chat

Hyperthyroïdisme chez le chat

Typiquement, le chat hyperthyroïdien perd du poids, malgré un excellent appétit. Cependant, à moins que l’animal n’ait que la peau et les os, ce n’est pas la principale raison qui incite les propriétaires de ces félins à consulter leurs vétérinaires. Du moins pas à notre clinique. Des vomissements anormalement fréquents, de la diarrhée chronique et une soif exagérée sont les principales raisons qui poussent les gens à consulter.

L’hyperthyroïdie est causée par une tumeur bénigne de la glande thyroïde. Cette tumeur est dite fonctionnelle, car elle sécrète une quantité anormale d’hormone thyroïdienne. Il est important de réaliser que ces tumeurs sont presque toujours bénignes et représentent une forme de goitre plutôt que d’une forme de cancer. Moins de 3 % à 5 % des chats hyperthyroïdiens ont une tumeur cancéreuse thyroïde.

Fait intéressant, les chats vivant à l’intérieur sont surreprésentés dans les cas d’hyperthyroïdisme. Un récent sondage maison effectué par le site internet Animal Health SmartBrief révèle qu’environ 60 % des chats aux États-Unis sont gardés à l’intérieur. Considérant aussi que l’espérance de vie est beaucoup plus longue chez les chats d’intérieurs.

Les chats hyperthyroïdiens éprouvent fréquemment une diminution de leur qualité de vie à cause de la perte de poids et de masse musculaire, des vomissements ou de la diarrhée chronique. Plus grave encore, l’hyperthyroïdisme peut entraîner une insuffisance cardiaque, de la cécité soudaine et même le décès de l’animal.

Conséquemment, un diagnostic et un traitement précoce s’imposent.

Plusieurs traitements sont disponibles. Il y a plusieurs années, la chirurgie (ablation de la glande malade) était assez populaire. C’est une procédure qui n’est pas sans risque, mais qui a l’avantage d’être permanente. À l’époque, quand aucune autre solution permanente n’était disponible, elle était très appréciée des propriétaires de chats réfractaires à toute médication orale.

De nos jours, un traitement à l’iode radioactif est disponible dans certaines institutions vétérinaires spécialisées. Un protocole rigoureux doit être suivi et des installations conçues pour effectuer ce traitement de façon sécuritaire sont nécessaires. Le gros avantage de ce traitement est que tout comme pour la chirurgie, il est permanent (dans plus de 96-98 % des cas).

Malheureusement, ce traitement n’est pas à la portée de toutes les bourses.

Il existe néanmoins une solution de rechange orale, le méthimazole. Dans la plupart des cas, ce médicament doit être administré matin et soir et s’avère être très efficace. Cependant, à l’inverse du traitement à l’iode radioactif, il ne guérit pas la maladie. Il la contrôle. Sans sa médication, le chat redevient rapidement hyperthyroïdien.

Une fois contrôlé et quel que soit le traitement choisit, le chat hyperthyroïdien vivra une vie parfaitement normale et aura une longévité presque aussi longue qu’un chat normal. Ça vaut donc vraiment la peine de les faire traiter.

Une réflexion au sujet de « L’hyperthyroïdisme chez le chat vu par les vétérinaires de la clinique vétérinaire Lachine »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s