La chlamyophilose chez les oiseaux

Cette maladie peut atteindre à la fois les oiseaux et les humains. Il n’y a pas que la grippe aviaire qui peut être transmise aux humains par les oiseaux.

Chanzu le perroquet Sénégalais

Chanzu le perroquet Sénégalais

On la nomme aussi psittacose, parce qu’au départ, elle a été diagnostiquée chez des psittaciformes (oiseaux de la famille des perroquets). Maintenant, l’on sait que la plupart des oiseaux peuvent en être atteints. Anciennement, cette maladie était connue sous le nom de chlamydiose (comme l’infection transmise sexuellement) , mais des recherches récentes ont permis de mieux classifier cette bactérie qui est désormais connue sous le nom de Chlamydophila psittaci.

C’est une maladie assez commune chez les oiseaux, principalement chez les perroquets : de la petite perruche ondulée, au gros ara en passant par le cacatoès.

Les signes démontrés par un oiseau atteint de la chlamydophilose ne sont pas typiques et ressemblent à plusieurs maladies aviaires :

L’oiseau va souvent être ébouriffé.

Il présente parfois des sécrétions nasales.

Il a souvent une diarrhée verdâtre.

Il présente une faiblesse généralisée.

Il peut même être atteint de signes neurologiques.

Non traitée, cette maladie présente un taux de mortalité assez élevé.

Les oiseaux qui sont plus susceptibles d’avoir la maladie sont surtout ceux récemment importés ou dont les origines sont nébuleuses. Cependant, des oiseaux porteurs de Chlamydophila sont découverts régulièrement chez des oiseaux issus d’élevages locaux.

Fait intéressant à noter, certains oiseaux peuvent être porteurs de la bactérie sans démontrer de signes. Dans certaines conditions que l’on pourrait qualifier de stressantes, comme un refroidissement prolongé, un voyage, de la surpopulation dans une volière, etc., ces oiseaux vont se mettre à excréter la bactérie de façon intermittente, dans leurs sécrétions respiratoires et, ou, leurs fientes.

La maladie peut être transmise aux humains par contact direct avec les fientes et les sécrétions nasales ou même en respirant de la poussière de fientes.

Les humains atteints de cette maladie peuvent être très malades. Entre 1988 et 2002, le CDC (Center for Disease Control) d’Atlanta a répertorié 923 cas humains et la majorité de ces cas résultaient d’expositions aux oiseaux de compagnie.

Bien que la maladie soit tout aussi traitable chez les humains que chez les oiseaux, il est sage de la prévenir en suivant des mesures de prévention.

Il existe maintenant des épreuves de laboratoire très efficaces, qui permettent à votre vétérinaire de détecter les porteurs de cette maladie. Tous les nouveaux oiseaux doivent passer ce test de dépistage. De plus, tout nouvel oiseau qui doit être introduit dans une collection déjà existante doit toujours être mis en quarantaine pour une période d’au moins 45 jours et devrait être testé.

Si jamais cette maladie est diagnostiquée chez votre oiseau, pas de panique! Un traitement aux antibiotiques sera prescrit par votre vétérinaire. Ce traitement est généralement plus long (près de 45 jours) que lors d’infections bactériennes de routine chez les chiens et les chats. Il vous conseillera aussi sur les mesures d’hygiène à suivre.

Mais en plus de vous occuper de votre oiseau, sans tarder, vous devrez aussi consulter votre médecin de famille.

Une réflexion au sujet de « La chlamyophilose chez les oiseaux »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s