L’obésité chez les animaux de compagnie

Après les fêtes, les gens se précipitent dans les centres de conditionnement physique pour tenter de se remettre en forme. Et vos animaux eux?

Près de 50% de nos chiens et chats font de l'embonpoint

Près de 50% de nos chiens et chats font de l’embonpoint

Certaines statistiques démontrent que près de 50 % de nos chiens et chats souffrent d’embonpoint et d’obésité. 25 % de nos animaux de compagnie sont carrément obèses. Près de la moitié des propriétaires d’animaux de compagnie, suivent rarement ou jamais les quantités recommandées à servir indiquées sur l’emballage de nourriture pour animaux. Pire encore, 38 % des Canadiens ne connaissent même pas le poids idéal de leurs animaux. Avec de telles statistiques, il est facile de comprendre pourquoi l’obésité est si commune chez les animaux de compagnie.

Tout comme chez les humains, l’obésité a de nombreux effets dommageables sur les animaux. Les animaux obèses ont moins tendance à jouer et à faire de l’exercice et leur longévité est plus courte que celle des animaux en santé. La liste des effets nocifs de l’obésité sur les animaux est longue : augmentation de l’incidence du diabète type II, des cancers, des problèmes de peau, d’articulations, de cœur et j’en passe. Les animaux en santé et en bonne forme physique vivent plus longtemps, sont plus heureux et profitent davantage de la vie.

La première chose à faire avant de vouloir mettre son animal au régime est d’accepter que son animal soit obèse et deuxièmement que ça peut-être dommageable pour sa santé. Vous devez prendre le régime amaigrissant au sérieux sinon il va échouer. Une fois cette étape franchie, vous devez savoir que le but de tout régime amaigrissant est de diminuer l’apport calorique (moins d’aliments) et d’augmenter la dépense d’énergie (plus d’exercice). Rien de nouveau.

Au départ, votre animal doit être pesé et il faut déterminer quel poids il doit perdre et en combien de temps. Si vous n’êtes pas certain du poids que votre animal doit atteindre, parlez-en à votre vétérinaire. Votre animal devrait recevoir une vraie diète amaigrissante. Répartissez sa ration quotidienne suggérée par votre vétérinaire, en trois ou quatre petits repas. Tenez votre animal hors de la cuisine et de la salle à manger quand vous préparez la nourriture ou quand vous mangez, car c’est à ces moments que les animaux ont tendance à quémander et à recevoir des petites gâteries. Toutes les gâteries, y compris les biscuits pour chien ou chat et les restes de table, devraient être interdites à un animal qui doit perdre du poids. Pour un chien d’une dizaine de kilos, un seul biscuit sucré représente l’équivalent d’un hamburger pour un humain. Imaginez toutes les calories vides excédentaires qui sont ingurgitées par un chien quand un propriétaire lui en donne 3-4 durant une journée…

En plus de surveiller l’alimentation, tous les jours, faites au moins deux marches rapides de 15 à 20 minutes chacune avec votre chien. Même l’hiver. Les chats aussi ont besoin de faire de l’exercice. Ils ont besoin d’au moins deux périodes de 15 minutes de jeu par jour. Pendant la durée du régime, surveillez de près le poids de votre animal. Pesez-le chaque semaine et reportez son poids sur un graphique. La pesée devrait toujours avoir lieu au même moment de la journée, préférablement avant le repas.

Une fois l’objectif de perte de poids atteint, le régime amaigrissant doit être remplacé par un régime de maintien, sinon votre animal va continuer à perdre du poids. Par contre, si vous recommencez à lui donner une diète riche en calories ou à lui redonner des gâteries, attendez-vous à l’effet yo-yo. C’est frustrant.

Pour éviter que votre animal reprenne du poids, ne lui donnez pas de gâterie entre les repas et continuez de lui faire faire suffisamment d’exercice chaque jour. Continuez aussi de le peser et de tenir votre graphique à jour, et ne lui donnez que des aliments à faible teneur en calories. En terminant, beaucoup de nos animaux de compagnie ont le tour de nous faire sentir coupable lorsqu’on les met à la diète, mais dites-vous bien que c’est parce que vous les aimez que vous le faites. D’ailleurs, pourquoi n’en profiteriez-vous pas vous aussi pour suivre aussi un régime santé? Par solidarité avec votre animal. Tout le monde en ressortirait gagnant!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s