Les animaux à Noël : ce n’est pas un cadeau!

Il n’y a aucun doute, l’hiver est à nos portes et Noël approche à grands pas. Plusieurs d’entre vous seront tentés d’acheter un animal de compagnie pour Noël. Nous sommes désolés de vous décevoir, mais ce n’est pas une bonne idée. Pendant les semaines qui suivent la période des fêtes, les refuges pour animaux subissent un achalandage anormal. Beaucoup de ces animaux abandonnés ne seront jamais adoptés de nouveau et finiront par être euthanasiés.

Voici quelques raisons pour ne pas acheter d’animaux à Noël.

La période de Noël n’est pas propice à l’adoption d’un nouvelgastoncanne animal. À cette période, il y a beaucoup de va-et-vient, des visites, des soupers familiaux. Bref, pas beaucoup de temps à consacrer à un nouvel animal qui au contraire a besoin de beaucoup d’attention.

Beaucoup de parents font l’acquisition d’un animal en pensant que les enfants vont s’occuper de l’animal. C’est faux! Ils ne vont pas l’ignorer, mais ne comptez pas sur eux pour ramasser les crottes, nettoyer les bacs à litière ou l’aquarium. Lors de l’adoption d’un animal, un adulte vivant sous le même toit doit obligatoirement être responsable du nouvel arrivé.

Nos enfants se lassent rapidement des jouets qu’ils reçoivent à Noël. Mais un animal c’est pour la vie. Une fois adopté, il devient membre de la famille à part entière. On ne peut s’en débarrasser parce qu’il ne fait plus l’affaire. Il n’y a rien de plus charmant qu’un bébé labrador. Quand il a 6 mois et qu’il déborde d’énergie, c’est une autre histoire. Une famille qui adopte un chat doit s’attendre à garder cet animal au moins 15 ans, sinon plus. Nous avons beaucoup de chats de 20 ans à la clinique. Vous savez ce que cela veut dire : beaucoup de ces animaux seront encore à la maison, quand les enfants auront quitté le nid.

À l’inverse d’un objet inanimé qui, une fois acheté ne coûte plus rien, un animal de compagnie représente une dépense récurrente. Pension, toilettage, nourriture, accessoires, permis, soins vétérinaires…

Un animal ne devrait jamais être acheté sur une impulsion. La période de Noël est particulièrement stressante pour les parents. Lorsque nous sommes à court d’idées, il est facile de se rabattre sur un animal. D’autant plus qu’un chiot avec un ruban de Noël autour du cou, c’est craquant! Le problème c’est que peu de gens savent à quoi va ressembler la bête à l’âge adulte, quelle grosseur elle atteindra, quels soins seront nécessaires. Bref pas grand chose. Une belle combinaison qui mène à l’échec.

Que penser des animaux un peu moins traditionnels comme un perroquet? La période de Noël étant propice aux achats impulsifs, souvent, le seul critère retenu lors d’achats d’animaux pendant cette période est la beauté. Alors, on achète un ara ou un gris d’Afrique parce qu’ils sont mignons, sans même connaître tous les soins qu’ils nécessitent.

Si vous tenez à acheter un animal à vos enfants, au lieu de l’animal en chair et en os, offrez-leur un bon livre, un DVD ou un CD-ROM portant sur l’animal en question. De cette façon-là, ils vont pouvoir le découvrir avant même qu’il s’intègre à la cellule familiale. Par la suite, ayez une bonne discussion avec eux. Même si l’on sait très bien que c’est toujours sur les épaules des parents que repose la responsabilité de l’animal familial, il est toujours bon de faire comprendre aux enfants (de toute évidence quand ils sont assez vieux…), qu’ils auront à jouer un rôle important dans la vie du nouveau venu. Tout comme vous, ils doivent savoir à quoi s’en tenir en ce qui a trait à l’entretien, les soins, les repas, l’entraînement à la propreté, etc.

Si après toutes ces recherches, vous ne changez toujours pas d’idée, attendez que la folie de la période des fêtes soit terminée et faites-vous plaisir! Mais considérez donner une deuxième chance a un animal d’un refuge!

Si jamais vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec un membre de l’équipe médicale de la Clinique
(514-634-4190), qui se fera un plaisir de vous assister.

À propos de la clinique : La Clinique Vétérinaire Lachine offre un service personnalisé hors pair aux propriétaires d’animaux de compagnie de Lachine, LaSalle, Dorval et Pointe-Claire, mais aussi de tout l’Ouest-de-l’Île de Montréal (West Island) et de Laval, et ce, depuis 1982.

Une réflexion au sujet de « Les animaux à Noël : ce n’est pas un cadeau! »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s